La pres­sion constante a im­mu­ni­sé les joueurs contre le stress

Le club mon­tréa­lais joue des matchs de haute im­por­tance de­puis des se­maines

Le Journal de Quebec - - SPORTS - Dave Lé­vesque l Dle­ves­que­jdm

Match le plus im­por­tant de l’an­née. Match sans len­de­main. Match ul­time. On est à court d’épi­thètes pour qua­li­fier les ren­contres de l’im­pact de­puis quelques se­maines.

Dans ce contexte de pres­sion ex­trême, l’équipe pour­rait se sen­tir étouf­fée, mais c’est plu­tôt le contraire qui se passe.

Il semble ré­gner une cer­taine forme de sé­ré­ni­té dans le camp mon­tréa­lais, qui re­pre­nait l’en­traî­ne­ment hier en vue du tout der­nier match de la sai­son, qui se­ra dis­pu­té dimanche en Nou­velle-an­gle­terre.

CONFIANCE TRAN­QUILLE

« Ça fait un mo­ment que les matchs se suc­cèdent et sont im­por­tants, a re­con­nu Ré­mi Garde. On n’a pas tou­jours réus­si ce qu’on vou­lait faire, mais ils sont très im­por­tants de­puis cet été parce qu’on avait pris beau­coup de re­tard. »

Ba­ca­ry Sa­gna confirme nos im­pres­sions quand il aborde la ques­tion de la confiance de l’équipe. « On est confiants, oui, mais on sait que c’est en fai­sant les ef­forts qu’on va s’im­po­ser. »

Évi­dem­ment, ça ne se­ra pas tout de ga­gner pour une pre­mière fois en trois ans au Gillette Sta­dium, il fau­dra aus­si que le Crew de Co­lum­bus s’em­bourbe contre le Min­ne­so­ta.

« On est dans une si­tua­tion où il faut en­core que le des­tin soit un pe­tit peu avec nous et qu’on fasse le tra­vail comme on a réus­si à le faire dimanche der­nier », a sou­li­gné Garde.

SUR­PRISE

Il y a d’ailleurs un peu de sur­prise chez le Bleu-blanc-noir de se voir en lutte avec Co­lum­bus, alors que la lutte se dé­rou­lait avec D.C. Uni­ted de­puis des se­maines.

« Tout le monde est un pe­tit peu sur­pris que ça se joue avec Co­lum­bus plu­tôt que Wa­shing­ton, mais pour nous, ça ne change rien, on n’a pas notre des­tin entre les mains », a avan­cé Sa­gna.

Le des­tin doit donc faire son oeuvre et, se­lon les si­mu­la­tions du site de pro­nos­tics Fi­vet­hir­tyeight, la chance n’est pas en fa­veur de l’im­pact.

Le site ac­corde une pro­ba­bi­li­té de 69 % de vic­toire pour le Crew contre Min­ne­so­ta, tan­dis que l’im­pact ob­tient une cote de 29 % pour un gain à Fox­bo­ro.

BON MATCH

N’em­pêche que l’im­pact a prou­vé, dimanche der­nier, qu’il était en me­sure de se le­ver lorsque la si­tua­tion le re­quiert.

« On est conscients qu’on a fait un bon match ce week-end et qu’on doit ga­gner le der­nier », a sou­li­gné Sa­gna.

Ré­mi Garde, quant à lui, ad­met qu’il au­rait net­te­ment pré­fé­ré être à l’abri pour cette ul­time ren­contre de la sai­son ré­gu­lière.

« On au­rait ai­mé être dans une si­tua­tion où on au­rait eu beau­coup moins de cal­culs à faire et se pré­pa­rer pour la suite, comme les équipes qui ont les sé­ries de­vant elles. »

L’im­pact et BMO, qui est pré­sent de­puis les dé­buts en 2012, ont conclu une en­tente à long terme pour la com­man­dite du maillot de l’équipe.

PHO­TO AGENCE QMI, JOEL LE­MAY

Ba­ca­ry Sa­gna en contrôle du bal­lon de­vant Mi­chael Brad­ley du To­ron­to FC, dimanche au stade Sa­pu­to.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.