Chan­ge­ment de culture à Buf­fa­lo

Le Journal de Quebec - - SPORTS - Jo­na­than Ber­nier l Jber­nier­jdm

BUF­FA­LO | Par­ler de nou­velle culture est un su­jet à la mode dans la LNH. Plu­sieurs équipes qui ont ren­con­tré des dif­fi­cul­tés au cours des der­nières sai­sons uti­lisent cette for­mule pour ex­pli­quer leurs ré­cents suc­cès.

C’est dans cette op­tique que les Sabres ont fait mai­son nette au cours de l’entre-sai­son. Huit nou­veaux joueurs prennent dé­sor­mais place dans le ves­tiaire des lo­caux du Key­bank Are­na.

« C’est ce qu’il fal­lait et, jus­qu’à main­te­nant, ça pa­raît », a lan­cé Ja­son Po­min­ville hier, au terme d’un in­tense en­traî­ne­ment di­ri­gé par Phil Hous­ley.

« On ne s’en al­lait pas dans la bonne di­rec­tion. Il fal­lait ab­so­lu­ment chan­ger la culture. Par­fois, ce qui com­mence dans le ves­tiaire se trans­pose sur la pa­ti­noire. Là, notre chambre est bonne et l’es­prit d’équipe est bon. Tout comme l’am­biance », a pour­sui­vi le Re­pen­ti­gnois.

Au sein de ce groupe de nou­veaux ve­nus, on re­trouve très cer­tai­ne­ment des re­crues pro­met­teuses comme Ras­mus Dah­lin et Ca­sey Mit­tel­stadt. Co­nor Shea­ry, cham­pion de la Coupe Stan­ley à deux re­prises avec les Pen­guins, et Jeff Skin­ner, mar­queur d’au moins 30 buts à trois re­prises, contri­buent éga­le­ment à ce chan­ge­ment de culture.

« Que ce soit les joueurs que nous avons ac­quis ou ceux que nous avons re­pê­chés, ils ont un rôle à jouer dans le fait que nous sommes un groupe plus uni. Ce sont de vé­ri­tables pro­fes­sion­nels. Ils se sont ra­pi­de­ment in­té­grés au groupe en place », a fait va­loir Hous­ley.

LA VI­TESSE DU CH FAIT PEUR

À ce pro­pos, l’en­traî­neur des Sabres au­rait pu ajou­ter que le voyage de 10 jours sur la côte ouest amé­ri­caine, du­quel son équipe est re­ve­nue dans la nuit de lun­di, a sans doute ac­cé­lé­ré ce pro­ces­sus d’in­té­gra­tion.

D’ailleurs, les Sabres ont bien fait au cours de ce pé­riple, ré­col­tant 6 points sur une pos­si­bi­li­té de 10.

« Évi­dem­ment, le fait de connaître du suc­cès amène de la confiance. Tou­te­fois, il est im­por­tant de ne pas s’as­seoir là-des­sus », a sti­pu­lé Hous­ley.

Pour évi­ter que ses ouailles tombent dans ce piège, l’an­cien dé­fen­seur a haus­sé le ton à quelques re­prises au cours de l’en­traî­ne­ment d’hier. Il a même conclu ce­lui-ci en sou­met­tant sa troupe à la bonne vieille séance de pa­ti­nage ligne à ligne.

« Je trou­vais qu’on était lent au dé­but de l’en­traî­ne­ment. De­main [ce soir], on af­fronte une équipe très ra­pide, alors je sou­hai­tais que les gars aug­mentent la ca­dence un peu », a-t-il ex­pli­qué.

D’ailleurs, Hous­ley ne pa­raît pas trop sur­pris par le dé­but de sai­son du Ca­na­dien.

« D’abord, ils jouent en équipe. Puis, ils misent sur quatre trios qui peuvent faire le tra­vail. Leur jeu de tran­si­tion et leur fa­çon d’at­ta­quer, tout est axé sur la ra­pi­di­té », a-t-il énu­mé­ré, sou­li­gnant au pas­sage le tra­vail des gar­diens mon­tréa­lais.

BEAU­LIEU VEUT BATTRE GAL­LA­GHER

Lais­sé de cô­té lors des deux der­niers matchs en rai­son d’une bles­sure mi­neure, Na­than Beau­lieu de­vrait être en me­sure de re­prendre son poste. Une dé­ci­sion quant à sa réin­ser­tion dans la for­ma­tion se­ra prise au cours des pro­chaines heures.

Même s’il de­vait af­fron­ter son an­cienne équipe, l’on­ta­rien a sou­te­nu ne plus res­sen­tir d’émo­tion par­ti­cu­lière face à cet ad­ver­saire.

« La page est tour­née de­puis deux ans », a-t-il in­di­qué avant d’ajou­ter : « C’est sûr que c’est tou­jours plai­sant de battre Gal­ly [Bren­dan Gal­la­gher], c’est ce qui m’im­porte le plus, et vous di­rez à Ca­rey [Price] que je le fé­li­cite d’avoir éga­lé la marque de Pa­trick Roy [289 vic­toires ]. »

Puisque Gal­la­gher et Beau­lieu n’ont pas la langue dans leur poche, les « mâche -pa­tates » pour­raient se faire al­ler ce soir.

« ON NE S’EN AL­LAIT PAS DANS LA BONNE DI­REC­TION » – Ja­son Po­min­ville

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.