Dé­cou­vrez l’ au­to­mas­sage avec des balles

Pour ré­con­ci­lier le corps & l’es­prit

Le Journal de Quebec - - DIMANCHE QUÉBEC - Ca­the­rine BOU­CHARD ca­the­rine.bou­chard@que­be­cor­me­dia.com

Il n’y a rien comme un bon mas­sage pour dé­tendre les muscles et chas­ser le stress ac­cu­mu­lé par un rythme de vie ef­fré­né. Or, comme le temps et les dis­po­ni­bi­li­tés peuvent man­quer, cer­tains peuvent avoir en­vie de s’ini­tier au Yo­ga-balles, une pra­tique que l’on peut aus­si bien faire en cours de groupe ou à la mai­son.

Le Yo­ga-balles est une tech­nique d’au­to­mas­sage qui re­lâche les ten­sions mus­cu­laires à l’aide de balles thé­ra­peu­tiques de dif­fé­rentes tailles.

« Le contexte de classe de yo­ga-balles per­met non seule­ment de se mas­ser et de se dé­tendre pro­fon­dé­ment, mais donne aus­si aux par­ti­ci­pants l’oc­ca­sion d’en ap­prendre da­van­tage sur leur ana­to­mie et sur les fa­çons d’amé­lio­rer leurs ha­bi­tudes de vie », in­dique Mi­reille Mar­tel, pro­fes­seure et co­fon­da­trice du centre Yo­ga­mi.

Mal­gré le mot yo­ga pour dé­si­gner la pra­tique, celle-ci n’in­clut pas de pos­tures propres au yo­ga. « Mais la pra­tique re­pose tout de même sur les fon­de­ments du yo­ga, soit l’écoute pro­fonde de soi, la res­pi­ra­tion et la pleine conscience », pré­cise Mme Mar­tel.

À LA MAI­SON, DANS LA VOI­TURE OU AU BU­REAU

Si une séance com­plète d’une heure per­met d’op­ti­mi­ser le tra­vail de re­lâ­che­ment des ten­sions et d’aug­men­ta­tion de la mo­bi­li­té des ar­ti­cu­la­tions, une simple pra­tique de quelques mi­nutes à la mai­son ou au tra­vail peut faire la dif­fé­rence.

« Moi, j’ai tou­jours une paire de balles avec moi, j’en ai dans la porte de ma voi­ture ou dans mon sac à dos. Tu peux rou­ler tes balles au sol, sur le mur ou as­sis sur une chaise. Elles sont su­per fa­ciles à uti­li­ser dans notre quo­ti­dien », men­tionne pour sa part Alexan­dra Dionne, éga­le­ment pro­fes­seure de yo­ga-balles pour Sport­ma­niak.

Cette pra­tique res­tau­ra­trice s’adresse à tous, au­tant les aî­nés que les ath­lètes de haut ni­veau, en pas­sant par le pro­fes­sion­nel qui passe plu­sieurs heures de­vant un or­di­na­teur. L’ob­jec­tif est le même, soit de main­te­nir sa san­té phy­sique et op­ti­mi­ser les mou­ve­ments et le confort que l’on res­sent dans notre corps.

« On a tous une diète de mou­ve­ments dif­fé­rente, on bouge tous de dif­fé­rentes fa­çons, mais à la base, nous sommes tous fait avec les mêmes muscles et mêmes ar­ti­cu­la­tions », rap­pelle Mme Dionne.

« Tu peux rou­ler tes balles au sol, sur le mur ou as­sis sur une chaise. Elles sont su­per fa­ciles à uti­li­ser dans notre quo­ti­dien », men­tionne Alexan­dra Dionne, pro­fes­seure de yo­ga-balles pour Sport­ma­niak.

PHO­TO JEAN-FRAN­COIS DESGAGNÉS

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.