L’of­fen­sive de La­val gagne des points

Le Journal de Quebec - - SPORTS - RI­CHARD BOU­TIN

Mal­gré des sta­tis­tiques plus mo­destes que lors de la vic­toire pré­cé­dente face aux Ca­ra­bins, l’of­fen­sive du Rouge et Or a réus­si quelques bonnes pous­sées, no­tam­ment en pre­mière de­mie.

« On a bien fait en équipe, et les trois uni­tés ont mis la main à la pâte, a ré­su­mé le quart-ar­rière Hu­go Ri­chard, qui a com­plé­té 14 de ses 22 passes pour 146 verges. On a fran­chi une étape né­ces­saire vers l’at­teinte de notre ob­jec­tif ul­time contre une très bonne équipe. Si on avait per­du la Coupe Duns­more, nos deux vic­toires contre Mon­tréal n’au­raient plus vou­lu rien dire. »

La meilleure sé­quence of­fen­sive du Rouge et Or dès la pre­mière sé­rie du match a pris fin brus­que­ment sur une in­ter­cep­tion de Bru­no La­ga­cé à la porte des buts. « Nous avons été chan­ceux que l’in­ter­cep­tion ne soit pas re­tour­née pour un tou­ché, a re­con­nu Ri­chard. J’ai mal éva­lué la cou­ver­ture et je n’ai pas mis les chances de notre bord de réus­sir un pla­ce­ment. L’in­ter­cep­tion ne m’a pas ébran­lé et je suis pas­sé à autre chose. »

L’of­fen­sive n’a ré­col­té que 107 verges en deuxième de­mie dans des condi­tions dif­fi­ciles avec la neige et le vent. « Notre dé­fen­sive a été in­trai­table et elle nous a gar­dés dans le match, a sou­li­gné Ri­chard. Avec la neige, c’était plus dif­fi­cile pour les re­ce­veurs de se dé­pla­cer. On a été plus conser­va­teurs et on vou­lait pro­té­ger le bal­lon. Mal­gré tout, on a com­mis un échap­pé [Vincent Bre­ton-ro­bert] au 4e quart. On a été chan­ceux que ce re­vi­re­ment ne nous fasse pas mal. La dé­fen­sive nous a re­don­né le bal­lon au même en­droit où nous l’avions per­du. »

Dans les der­nières se­condes du match, Ri­chard a sou­le­vé la grogne de ses en­traî­neurs et de la dé­fen­sive des Ca­ra­bins en ne dé­po­sant pas un ge­nou au sol. « Je n’at­ten­dais pas la re­mise, le bal­lon s’est re­trou­vé au sol, je l’ai ré­cu­pé­ré et j’ai cou­ru. La dé­fen­sive de Mon­tréal n’était pas contente, tout comme mes en­traî­neurs. Ce sont des choses qui ar­rivent. »

ASSÉ JU­BILE

Ké­tel Assé rayon­nait après le match. « Il n’y a pas de mots pour dé­crire ce que je res­sens, a ex­pri­mé le blo­queur de 3e an­née. Tous les joueurs veulent vivre ce genre de sen­ti­ment. On ra­mène la Coupe à la mai­son pour une troi­sième an­née consé­cu­tive. On vou­lait s’im­po­ser au sol, ce que nous avons bien fait en par­tant, mais on doit le faire pen­dant quatre quarts. »

L’at­taque ter­restre du Rouge et Or a amas­sé 124 verges com­pa­ra­ti­ve­ment à 32 pour celle des Ca­ra­bins, qui ont pu comp­ter sur le re­tour au jeu du por­teur de bal­lon Asn­nel Ro­bo.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.