400 fo­rages pour le ré­seau struc­tu­rant

La Ville com­mande une étude géo­tech­nique et en­vi­ron­ne­men­tale pour étu­dier les sols sous le fu­tur tram­way

Le Journal de Quebec - - ACTUALITÉS - STÉ­PHA­NIE MAR­TIN

Près de 400 trous se­ront fo­rés à di­vers en­droits de la ville d’ici la fin de l’été pro­chain pour étu­dier les sols qui ac­cueille­ront le ré­seau de tran­sport struc­tu­rant.

La Ville de Qué­bec vient de lan­cer un ap­pel d’offres qui mè­ne­ra à une im­por­tante cam­pagne de fo­rages dans ses rues.

Elle veut ob­te­nir les ser­vices d’une firme spé­cia­li­sée en géo­tech­nique et en en­vi­ron­ne­ment pour étu­dier les sols tout au long du tra­cé du fu­tur ré­seau de tran­sport struc­tu­rant qui com­prend le tram­way, le tram­bus et les fu­tures voies consa­crées au tran­sport col­lec­tif.

La Ville veut en ef­fet col­lec­ter des in­for­ma­tions sur les « voies de sur­face » ain­si que sur les « sec­teurs du tun­nel, des sta­tions sou­ter­raines, d’un centre d’en­tre­tien et d’un centre de re­mi­sage ».

PRO­FON­DEUR DE 9 À 12 MÈTRES

En tout, la Ville exige dans son de­vis d’ap­pel d’offres « en­vi­ron 394 fo­rages » dont la pro­fon­deur va­rie­ra entre 9 et 12 mètres.

Sur les voies de sur­face, les fo­rages se­ront réa­li­sés à chaque 80 mètres sur un to­tal de 20 km.

Seule­ment pour le sec­teur du tun­nel, qui plon­ge­ra sous terre à l’ave­nue des Érables et qui en res­sor­ti­ra dans la Basse-ville, les spé­cia­listes de­vront pré­voir 46 fo­rages de 10 mètres de pro­fon­deur pour dé­ter­mi­ner la qua­li­té du roc. « Le pro­fes­sion­nel de­vra four­nir des re­com­man­da­tions concer­nant l’ex­ca­va­tion du tun­nel », men­tionne le de­vis.

Pour le sec­teur des sta­tions sou­ter­raines, huit fo­rages se­ront réa­li­sés, et pour les centres d’en­tre­tien et de re­mi­sage, 10.

La ou les firmes re­te­nues de­vront en­suite faire l’ana­lyse géo­tech­nique et en­vi­ron­ne­men­tale des ca­rottes de sol ex­traites. Les trous se­ront en­suite col­ma­tés avec un cou­lis de sable-ci­ment afin d’« em­pê­cher l’in­va­sion des eaux de sur­face dans les sta­tions en ex­ca­va­tion ».

DE JAN­VIER À SEP­TEMBRE

Les tra­vaux de­vraient s’éche­lon­ner de jan­vier à la fin août 2019. La Ville pré­voit qu’ils pour­raient se pro­lon­ger jus­qu’en sep­tembre.

D’ici le 12 dé­cembre, la Ville veut re­ce­voir les sou­mis­sions des firmes in­té­res­sées. Cel­les­ci de­vront être ca­pables d’as­su­rer que deux fo­reuses se­ront pré­sentes en si­mul­ta­né pour ef­fec­tuer les tra­vaux. La Ville se ré­serve le droit d’an­nu­ler le contrat si le four­nis­seur man­quait à cette obli­ga­tion.

L’équipe de pro­fes­sion­nels de­vra être com­po­sée d’un in­gé­nieur res­pon­sable, d’un spé­cia­liste en en­vi­ron­ne­ment, d’un in­gé­nieur ju­nior, de deux tech­ni­ciens in­ter­mé­diaires, de deux tech­ni­ciens ju­niors en géo­tech­nique et de deux équipes de fo­rage.

Le fu­tur ré­seau de tran­sport struc­tu­rant doit coû­ter 3,3 mil­liards $. Il s’éten­dra sur un to­tal de 56 km, dont 3,5 km de tun­nels. Le tram­way cir­cu­le­ra de Le­gendre à Louis-xiv, en pas­sant par la Haute-ville.

Le tram­bus em­prun­te­ra le bou­le­vard Cha­rest, entre D’es­ti­mau­ville et l’uni­ver­si­té La­val, avec une an­tenne à Ex­po­ci­té. Plu­sieurs voies dé­diées se­ront ajou­tées au ré­seau, no­tam­ment sur Ro­bert-bou­ras­sa.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.