Le pire in­cen­die de l’his­toire de la Ca­li­for­nie conti­nue de brû­ler

Les feux qui ra­vagent la ré­gion ont dé­jà fait 42 morts et for­cé l’éva­cua­tion de plus de 200 000 per­sonnes

Le Journal de Quebec - - ACTUALITÉS -

PA­RA­DISE, Ca­li­for­nie | (AFP) Des mil­liers de pom­piers conti­nuaient à lut­ter hier contre les flammes du pire in­cen­die de l’his­toire de la Ca­li­for­nie, le « Camp Fire », dé­jà res­pon­sable de la mort de 42 per­sonnes et en­core loin d’être conte­nu.

Treize nou­veaux corps ont été dé­cou­verts sur le pas­sage du « Camp Fire », fai­sant de cet in­cen­die, qui fait rage de­puis jeu­di au nord de la ville de Sa­cra­men­to, le plus meur­trier de l’his­toire de cet État avec le « Grif­fith Park Fire » de 1933.

Le shé­rif du com­té de Butte, Ko­ry Ho­nea, a ex­pli­qué que la re­cherche d’éven­tuels corps sup­plé­men­taires était « très très dif­fi­cile », pré­ci­sant que les au­to­ri­tés étaient tou­jours sans nou­velles de 228 per­sonnes alors que le feu a dé­jà dé­vas­té plus de 45 000 hec­tares et quelque 6453 bâ­ti­ments.

Plus de 250 000 per­sonnes, dont tous les ha­bi­tants de Ma­li­bu, près de Los An­geles, où vivent de nom­breuses cé­lé- bri­tés [voir page de gauche], ont re­çu l’ordre d’éva­cuer.

De forts vents ve­nus du nord-est conti­nuaient à souf­fler hier sur la ré­gion, où plus de 4500 pom­piers étaient à pied d’oeuvre, avec une tem­pé­ra­ture maxi­male de près de 20 °C pré­vue dans la jour­née et pas une goutte de pluie at­ten­due d’ici la fin du mois.

La ville de Pa­ra­dise a été lit­té­ra­le­ment rayée de la carte, lais­sant la place à des pay­sages de dé­so­la­tion. De­puis quatre jours, les équipes du Shé­riff sillonnent les rues dé­vas­tées de la pe­tite ville ca­li­for­nienne et les mul­tiples com­mu­nau­tés ni­chées dans cette zone ru­rale pour re­trou­ver la trace des per­sonnes por­tées dis­pa­rues.

AS­PHYXIE

Cer­tains ont trou­vé re­fuge dans des centres d’ac­cueil ou à l’hô­tel, mais d’autres n’ont pas réus­si à s’échap­per à temps du bra­sier lorsque l’éva­cua­tion gé­né­rale a été dé­clen­chée. C’est ma­ni­fes­te­ment le cas de cet homme, re­trou­vé face contre terre entre deux vé­hi­cules, au bout d’un long che­min de terre pous­sié­reux per­du dans les col­lines sur­plom­bant le lac Con­cow. Est-il mort as­phyxié par les fu­mées ? « Bien trop tôt pour le dire », ré­pond l’ad­joint du shé­rif, ve­nu du com­té voi­sin de Yu­ba pour par­ti­ci­per aux se­cours.

VENT

Hier ma­tin, le « Camp Fire » n’était tou­jours conte­nu qu’à 25 %, mais sa sur­face a été ré­duite de 4500 hec­tares, les pom­piers s’at­ta­chant no­tam­ment à pro­té­ger les bâ­ti­ments me­na­cés par les flammes. Le vent com­plique éga­le­ment la tâche des pom­piers qui com­battent le « Wool­sey Fire », un autre in­cen­die lo­ca­li­sé dans la ban­lieue ouest de Los An­geles.

PHO­TOS AFP

1. Ce pom­pier dé­coupe la porte d’un ga­rage pour s’as­su­rer que per­sonne ne soit coin­cé à l’in­té­rieur. 2. Ce bus sco­laire a été ra­va­gé par flammes.3. De nom­breux ha­bi­tants ont dû fuir la zone en ca­tas­trophe aban­don­nant leurs vé­hi­cules der­rière eux.4. Des pom­piers com­battent le feu dans une mai­son de Pa­ra­dise au nord de Sa­cra­men­to.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.