Gilles Le­houillier pri­vi­lé­gie un tun­nel à 4 mil­liards $

Le troi­sième lien n’est pas un pro­jet an­ti-en­vi­ron­ne­men­tal, jure le maire de Lé­vis

Le Journal de Quebec - - ACTUALITÉS - TAÏEB MOALLA

S’il n’en te­nait qu’au maire de Lé­vis, le troi­sième lien entre Qué­bec et Lé­vis se­rait un tun­nel de 7,8 km qui coû­te­rait 4 mil­liards $, soit exac­te­ment le mé­ga­pro­jet étu­dié par le pro­fes­seur Bru­no Mas­si­cotte il y a deux ans.

C’est ce dont Gilles Le­houillier a conve­nu hier soir, lors d’un im­promp­tu de presse te­nu juste avant le dé­but du conseil mu­ni­ci­pal. « Sur le plan per­son­nel, ça veut dire comme maire de Lé­vis, je pri­vi­lé­gie le tun­nel. C’est ce qui fe­rait le moins de dom­mages au ni­veau du dé­ve­lop­pe­ment du­rable. Ce que Mas­si­cotte pro­po­sait, c’est mon op­tion pré­fé­rée », a-t-il fait sa­voir.

Est-il pos­sible de vendre po­li­ti­que­ment un pro­jet de 4 mil­liards $ ? « Oui, tout à fait, a im­mé­dia­te­ment ré­pli­qué le maire. Quand on est ren­dus avec un tram­way [à Qué­bec] qui va être dans ces eaux-là, je pense qu’on est ca­pable aus­si de se payer un troi­sième lien. De toute fa­çon, l’en­ga­ge­ment du gou­ver­ne­ment a été pris en connais­sance de cause. L’étude de Mas­si­cotte était dis­po­nible. »

M. Le­houillier a par ailleurs in­sis­té pour dire que « le pro­jet de troi­sième lien n’est pas un pro­jet an­ti-en­vi­ron­ne­men­tal. L’idée est de bou­cler un ré­seau dans une ré­gion mé­tro­po­li­taine. [Le troi­sième lien] de­vra s’ins­crire à l’in­té­rieur d’une po­li­tique de dé­ve­lop­pe­ment du­rable. On ne fe­ra pas ça de n’im­porte quelle fa­çon ».

Se­lon l’étude de Bru­no Mas­si­cotte, de l’école po­ly­tech­nique de Mon­tréal, il fau­drait construire deux tun­nels pa­ral­lèles qui re­lie­raient l’au­to­route 40 sur la Rive-nord (à Beau­port) à l’au­to­route 20 sur la Rive-sud (à la hau­teur de la route Lal­le­mand) en pas­sant par la pointe de l’île d’or­léans.

COUR SU­PRÊME

Dans un autre ordre d’idées, Lé­vis a dé­ci­dé de s’adres­ser à la Cour su­prême dans le dos­sier des ac­ti­vi­tés de pa­ra­chu­tisme – aux­quelles elle s’op­pose – à l’aé­ro­drome de Pin­tendre. La ville a dé­jà es­suyé deux re­vers ju­di­ciaires de­vant la Cour su­pé­rieure, puis de­vant la Cour d’ap­pel. « On a dé­ci­dé d’al­ler jus­qu’au bout dans cette opé­ra­tion-là, a dit le maire. On veut que nos conci­toyens aient une em­prise sur leur dé­ve­lop­pe­ment. »

Si le plus haut tri­bu­nal au pays ac­cepte d’en­tendre ce re­cours, le maire Le­houillier éva­lue qu’il en coû­te­rait entre 30 000 $ et 40 000 $ à sa mu­ni­ci­pa­li­té pour se dé­fendre. Cette somme vien­drait s’ajou­ter aux bud­gets dé­jà en­ga­gés dans cette sa­ga ju­ri­dique. Hier soir, Lé­vis n’était pas en me­sure de com­mu­ni­quer les sommes pré­cises.

PHO­TO SI­MON CLARK

Le maire de Lé­vis, Gilles Le­houillier a sou­te­nu hier que la construc­tion d’un tun­nel est ce qui « fe­rait le moins de dom­mages au ni­veau du dé­ve­lop­pe­ment du­rable ».

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.