Peine dans la col­lec­ti­vi­té pour un fonc­tion­naire

Le Journal de Quebec - - ACTUALITÉS - SO­PHIE CÔ­TÉ

Un fonc­tion­naire d’un éta­blis­se­ment de san­té de Qué­bec qui a pro­cé­dé à l’achat « inu­tile » de lin­gettes hu­mides pour 45 000 $ en échange d’équi­pe­ment élec­tro­nique pour lui-même a été condam­né à une peine d’em­pri­son­ne­ment dans la col­lec­ti­vi­té de deux mois.

C’est ce qu’a tran­ché le juge Ch­ris­tian Bou­let dans le dos­sier de Guy Ré­gnière, main­te­nant à la re­traite. « De tels com­por­te­ments risquent de désa­bu­ser les ci­toyens et de leur faire perdre confiance dans nos ins­ti­tu­tions pu­bliques », a-t-il dit. La Cou­ronne ré­cla­mait une peine de six mois dans la col­lec­ti­vi­té. La dé­fense sou­hai­tait qu’il s’en tire avec des tra­vaux com­mu­nau­taires.

JE­TÉES

L’ac­cu­sé de 65 ans, qui a plai­dé cou­pable, est as­si­gné à ré­si­dence 24 h sur 24 pour le pre­mier mois. Il de­vra pour le mois sui­vant res­pec­ter un couvre-feu, sauf pour six jours à Noël et au Nou­vel An. Il de­vra en­suite com­plé­ter 240 heures de tra­vaux com­mu­nau­taires dans les 16 mois sui­vants.

Entre 2009 et 2010, le fonc­tion­naire a fait huit achats de lin­gettes hu­mides in­utiles qui ont même fi­na­le­ment été je­tées à la pou­belle. En échange, Ré­gnière a re­çu des ré­com­penses de la com­pa­gnie, soit un ci­né­ma mai­son, un ipod, un GPS, une Plays­ta­tion 3 et un or­di­na­teur por­table. Ré­gnière a avoué ses gestes et a rem­bour­sé la to­ta­li­té des 45000 $.

GUY RÉ­GNIÈRE Condam­né

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.