Un couple de néo­na­zis condam­né pour ap­par­te­nance à un groupe ter­ro­riste

Le Journal de Quebec - - MONDE -

LONDRES | (AFP) Un couple de néo­na­zis ayant don­né à son en­fant comme se­cond pré­nom Adolf, en hom­mage à Hit­ler, a été re­con­nu cou­pable hier par la jus­tice bri­tan­nique d’ap­par­te­nance à un groupe ter­ro­riste d’ex­trême droite in­ter­dit au Royaume-uni.

Le ju­ry de la Cour de Bir­min­gham a es­ti­mé qu’adam Tho­mas, un an­cien garde de sé­cu­ri­té de 22 ans, et sa pe­tite amie d’ori­gine por­tu­gaise, Clau­dia Pa­ta­tas, 38 ans, étaient membres de Na­tio­nal Ac­tion, pre­mière or­ga­ni­sa­tion à avoir été in­ter­dite par le gou­ver­ne­ment en dé­cembre 2016 en ver­tu de la lé­gis­la­tion an­ti­ter­ro­riste.

Un troi­sième ac­cu­sé, Da­niel Bo­gu­no­vic, 27 ans, a éga­le­ment été re­con­nu cou­pable du même chef d’ac­cu­sa­tion au terme d’un pro­cès de quatre se­maines.

Des pho­tos dif­fu­sées au pro­cès mon­traient no­tam­ment Adam Tho­mas te­nant son nou­veau-né dans les bras alors qu’il était vê­tu d’une te­nue du Ku Klux Klan (KKK), une or­ga­ni­sa­tion su­pré­ma­ciste blanche ba­sée aux États-unis.

UN JEU

Il avait af­fir­mé que ce n’était qu’un « jeu » tout en re­con­nais­sant être ra­ciste et avoir don­né à son fils le deuxième pré­nom d’adolf en rai­son de son « ad­mi­ra­tion » pour Adolf Hit­ler. Les peines se­ront pro­non­cées le 14 dé­cembre.

PHO­TO COURTOISIE – PHO­TO WEST MIDS PO­LICE

Adam Tho­mas et Clau­dia Pa­ta­tas ont don­né comme deuxième pré­nom Adolf à leur en­fant en hom­mage à Adolf Hit­ler.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.