Apple perd plus de 5 % et fait plon­ger Wall Street

Le Journal de Quebec - - ARGENT -

NEW YORK | (AFP) Wall Street a for­te­ment re­cu­lé hier, af­fai­blie par la chute de deux membres très in­fluents de la cote: Apple, en rai­son de craintes sur sa crois­sance fu­ture, et Gold­man Sachs, en rai­son des suites d’un scan­dale fi­nan­cier en Ma­lai­sie.

Se­lon les ré­sul­tats dé­fi­ni­tifs à la clô­ture, l’in­dice ve­dette de Wall Street, le Dow Jones In­dus­trial Ave­rage, a per­du 2,32 %, à 25387,18 points.

L’in­dice Nasdaq, à forte co­lo­ra­tion tech­no­lo­gique a aban­don­né 2,78 %, à 7200,87 points.

L’in­dice élar­gi S&P 500 a cé­dé 1,97 % à 2726,22 points.

Wall Street, très sen­sible aux évo­lu­tions du cours de Bourse du géant tech­no­lo­gique Apple, a trem­blé hier alors que l’ac­tion du groupe a per­du 5,04 %.

À l’ori­gine de cette glis­sade, de nou­velles craintes liées à la crois­sance de l’en­tre­prise. L’un de ses four­nis­seurs, Lu­men­tum (-32,98 % ce jour en bourse), a fait part hier d’une de­mande de ré­duc­tion des li­vrai­sons de la part de l’un de ses prin­ci­paux clients, sans tou­te­fois le nom­mer.

« La chaîne d’ap­pro­vi­sion­ne­ment au­tour d’apple com­mence à res­sen­tir la glis­sade de la de­mande », a ana­ly­sé Matt Mis­kin de John Han­cock.

Il ne fai­sait d’ailleurs pas de doute qu’il s’agis­sait bien d’apple, d’après Pa­trick O’hare de Brie­fing, dans la me­sure où la marque à la pomme a re­pré­sen­té cette an­née près du tiers des re­ve­nus du sous-trai­tant Lu­men­tum.

GOLD­MAN SACHS DÉGRINGOLE

Autre géant de la cote à avoir souf­fert hier, Gold­man Sachs a ac­cu­sé sa pire baisse en une séance de­puis sept ans en aban­don­nant 7,46 %.

La Ma­lai­sie ré­clame le remboursement com­plet des frais payés à la banque amé­ri­caine dans le cadre du vaste scan­dale de dé­tour­ne­ment de l’ar­gent du fonds d’in­ves­tis­se­ment pu­blic ma­lai­sien 1MDB im­pli­quant l’ex-pre­mier mi­nistre Na­jib Ra­zak, a af­fir­mé Bloom­berg hier.

Plus gé­né­ra­le­ment, cer­tains ana­lystes poin­taient la hausse du dol­lar, au plus haut de­puis juin 2017 par rap­port à un pa­nier de six de­vises concur­rentes, comme mo­tif sup­plé­men­taire de re­cul des in­dices.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.