Les X-men et le Rouge et Or af­fûtent leurs armes

L’en­traî­neur des Gai­ters, Ché­rif Ni­co­las, pré­dit un match ser­ré entre les deux équipes

Le Journal de Quebec - - SPORTS - RI­CHARD BOU­TIN

Ché­rif Ni­co­las connaît très bien les X-men de St. Fran­cis Xa­vier, les ad­ver­saires du Rouge et Or de l’uni­ver­si­té La­val à la Coupe Uteck.

« Il n’y a pas de scé­na­rio pos­sible où St. Fran­cis Xa­vier peut battre La­val, mais ça ne veut pas dire que le match se­ra fa­cile, lance d’en­trée de jeu l’en­traî­neur-chef des Gai­ters de Bi­shop’s qui a af­fron­té à deux re­prises les cham­pions de l’at­lan­tique cette an­née, dont une courte dé­faite de 12-11. Ce n’est pas plau­sible que le Rouge et Or perde, mais des condi­tions dif­fi­ciles vont mi­li­ter pour St. Fran­cis Xa­vier. Avec la neige, le vent et une per­for­mance of­fen­sive du Rouge et Or comme celle du pre­mier match à Sher­brooke, on pour­rait avoir droit à une vic­toire de 21-9 de La­val. Il y a deux ans à Cal­ga­ry, les X-men avaient don­né une bonne frousse aux Di­nos en de­mi-fi­nale ca­na­dienne. J’es­père une par­tie as­sez ser­rée. »

L’at­taque ter­restre est le pain et le beurre des re­pré­sen­tants d’an­ti­go­nish. « Ils ont une grosse ligne of­fen­sive et un gros por­teur de bal­lon, a sou­li­gné l’an­cien en­traî­neur-chef des Spar­tiates du Vieux Mon­tréal. Il n’est pas ex­plo­sif, mais on lui donne la balle de ma­nière ré­pé­tée. Ce n’est pas rare qu’ils vont cou­rir en 2e es­sai et six verges à fran­chir. Ils uti­lisent sou­vent six joueurs de ligne of­fen­sive et un ai­lier rap­pro­ché. Leur quart-ar­rière [Bai­ley Was­dal] est aus­si ca­pable de cou­rir. »

Por­teur de bal­lon de 5e an­née, Jor­dan So­cho­lo­tiuk est le seul qui a fran­chi le pla­teau des 1000 verges au pays cette an­née. Dans la vic­toire de 33-9 au Lo­ney Bowl face aux Hus­kies de Saint Ma­ry’s, sa­me­di der­nier, il a amas­sé 179 verges en 34 courses pour être nom­mé joueur par ex­cel­lence.

En of­fen­sive, les X-men misent éga­le­ment sur le joueur par ex­cel­lence de la Confé­rence At­lan­tique. L’ai­lier es­pa­cé Kaion Ju­lien-grant est le me­neur pour les verges par la passe (638) et les ré­cep­tions (49). Il re­pré­sente aus­si une me­nace comme re­tour­neur, lui qui a réus­si le temps le plus ra­pide sur 40 verges au Dé­fi Est-ouest en mai der­nier au PEPS.

« Ils le bougent beau­coup, a in­di­qué Ni­co­las. Il peut faire mal comme re­tour­neur et ils vont es­sayer la longue passe. »

BOT­TEUR ÉTOILE

En plus du re­tour­neur to­ron­tois, la troupe de Ga­ry Wa­ter­man compte sur le bot­teur étoile Kei­ran Burn­ham. « Leur bot­teur est ex­tra­or­di­naire, a af­fir­mé Ni­co­las. Il a rem­por­té trois par­ties avec un pla­ce­ment en fin de match. »

Ni­co­las pré­voit tou­te­fois des en­nuis pour la dé­fen­sive de ses ri­vaux de confé­rence. « Ça va être plus dif­fi­cile de l’autre cô­té de la balle. S’il fait beau, ça va être dé­sas­treux. Ça ne pour­ra pas res­ter un match ser­ré. Ils misent sur un pla­queur de 370 livres [Ty­ler Cor­dei­ro] contre qui il est dif­fi­cile de cou­rir au centre et que tu dois dou­bler, et un ma­rau­deur (Dy­lan Bell) qui n’est pas le plus ra­pide, mais qui est in­tel­li­gent. C’est plus tran­quille pour le reste. »

PHO­TO COURTOISIE, GAI­TERS DE BI­SHOP’S

L’en­traî­neur des Gai­ters, Ché­rif Ni­co­las, s’est frot­té deux fois aux X-men de St. Fran­cis Xa­vier cette sai­son.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.