Man­sour Bar­naoui im­pres­sionne de plus en plus

Le Journal de Quebec - - SPORTS -

AGENCE QMI | Ve­dette mon­tante des arts mar­tiaux mixtes, le com­bat­tant Man­sour Bar­naoui im­pres­sionne bien des gens du mi­lieu, dont Georges St-pierre et son en­traî­neur Fi­ras Za­ha­bi.

Le Fran­çais d’ori­gine tu­ni­sienne, que l’on sur­nomme l’«afro-sa­mou­raï», se bat­tra bien­tôt en de­mi-fi­nale d’un grand tour­noi, le Road FC, qui va per­mettre au vain­queur d’em­po­cher un mil­lion $.

«Ça re­pré­sente beau­coup, cette somme-là, ça peut chan­ger une vie», a-t-il ad­mis, hier, en en­tre­vue.

L’ath­lète de 26 ans, qui com­bat chez les 155 livres, vient s’en­traî­ner au Qué­bec chaque fois qu’il le peut. Il était au gym Tris­tar, lun­di. Za­ha­bi, qui l’en­traîne lors­qu’il est ici, n’a que de bons mots pour lui. «C’est un élève ex­cep­tion­nel, il a un ath­lé­tisme et une vi­tesse in­croyable, un es­prit de guer­rier, a-t-il men­tion­né. Avec lui, il y a tou­jours de l’ac­tion. Tu ne peux pas re­gar­der un round de Man­sour et pen­ser que c’est plate.»

« GROS MEN­TAL »

Aziz Ma­hi, en­traî­neur de Bar­naoui en France, a ac­cueilli ce­lui-ci dans son gym­nase si­tué en ban­lieue de Pa­ris alors qu’il n’avait que 14 ans. Il a vite com­pris qu’il avait l’étoffe d’un cham­pion.

«Il était le plus jeune de l’équipe et il ne rou­lait qu’avec des adultes dès l’âge de 14 ans, donc gé­né­ti­que­ment c’est une per­sonne très forte et il a un gros coeur et un gros men­tal pour pou­voir com­battre», a-t-il sou­li­gné.

Pour l’ins­tant, Bar­naoui garde les yeux ri­vés vers le titre du Road FC. Mais après, il es­père s’ins­tal­ler à Mon­tréal pour de bon, où il a d’ailleurs aus­si trou­vé l’amour.

Il es­père mettre la main sur la vo­lu­mi­neuse bourse du tour­noi asia­tique et en­suite, tour­ner son at­ten­tion vers l’ob­ten­tion d’un contrat avec l’ul­ti­mate Figh­ting Cham­pion­ship (UFC).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.