We­ber fran­chit une autre étape

Le Journal de Quebec - - SPORTS - JO­NA­THAN BER­NIER

ED­MON­TON | Pour un deuxième voyage de suite, Shea We­ber a ac­com­pa­gné ses co­équi­piers. Con­trai­re­ment à sa vi­rée dans la ré­gion new-yor­kaise, le ca­pi­taine du Tricolore a pro­fi­té de ce pas­sage dans l’ouest ca­na­dien pour par­ti­ci­per à un pre­mier en­traî­ne­ment com­plet.

Vê­tu d’un chan­dail ma­rine au même titre que les huit autres dé­fen­seurs de l’équipe, We­ber a pris part à tous les exer­cices. Même ceux im­pli­quant des contacts phy­siques.

« On est content de le voir. Son re­tour à l’en­traî­ne­ment amène une bonne dose d’éner­gie même s’il fait mal », a dé­cla­ré Phil­lip Da­nault.

« As-tu re­çu l’un de ses tirs ? », s’est in­for­mé l’au­teur de ces lignes.

« Non ! Un bon dou­bleé­chec ! a ré­pon­du l’at­ta­quant. Il pra­tique tou­jours avec au­tant d’ar­deur que lors des matchs. Alors, c’est bon d’avoir son in­ten­si­té. »

RE­TOUR AT­TEN­DU

Bren­dan Gal­la­gher a éga­le­ment consta­té à quel point We­ber était af­fa­mé de re­ve­nir au jeu. Il a, lui aus­si, eu droit à la mé­de­cine du co­losse lors de quelques exer­cices.

« Ça fait un bon bout de temps qu’il n’a pas joué. Alors, c’est cer­tain qu’il es­saie de re­pro­duire les si­tua­tions de match le plus fi­dè­le­ment pos­sible. Il tra­vaille fort et c’est beau à voir », a com­men­té l’al­ber­tain.

Ca­rey Price en est un autre qui était heu­reux de re­voir We­ber dans son en­vi­ron­ne­ment. Le por­tier du Ca­na­dien sait très bien que sa pré­sence dans la for­ma­tion au­ra un ef­fet bé­né­fique sur la bri­gade dé­fen­sive de l’équipe et, par consé­quent, sur lui-même.

« C’est tou­jours bon de voir un gars comme lui re­ve­nir dans la mê­lée. Il est un gros mor­ceau de notre équipe. »

PAS SI VITE

C’est donc de bon au­gure pour le dé­fen­seur de 33 ans. Tou­te­fois, Claude Ju­lien re­fuse de s’em­bal­ler trop ra­pi­de­ment.

« Il est ici parce que ça fait par­tie de sa re­mise en forme. Même men­ta­le­ment, ça peut ai­der sa ré­cu­pé­ra­tion d’être au­tour de l’équipe, de pa­ti­ner avec ses co­équi­piers et de prendre part à cer­tains exer­cices. Tou­te­fois, il n’est pas en­core prêt à jouer. »

Même en ce qui concerne l’ef­fi­ca­ci­té de son vé­té­ran lors­qu’il ef­fec­tue­ra son re­tour au jeu, l’en­traî­neur du Ca­na­dien n’ose pas se mouiller sur un échéan­cier.

« On ne le sait pas. C’est dif­fé­rent pour chaque joueur. Ça peut être ins­tan­ta­né, prendre quelques se­maines ou même prendre des mois. On est très mal pla­cé pour ju­ger ces choses-là », a-t-il in­di­qué.

Il ne faut pas ou­blier que We­ber a dis­pu­té son der­nier match il y a tout près de 11 mois, le 16 dé­cembre 2017. La marche pour­rait être un peu plus haute que pour un joueur dont l’ab­sence s’est li­mi­tée à quelques se­maines.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.