Un col­lège pri­vé pas comme les autres

Le Journal de Quebec - - ACTUALITÉS - DAPH­NÉE DION-VIENS

Le Col­lège Nou­velles Fron­tières, une école se­con­daire pri­vée de Ga­ti­neau qui a fait le pa­ri de faire réus­sir da­van­tage d’élèves ayant des be­soins par­ti­cu­liers, re­lève ce dé­fi haut la main.

Dans le ré­seau pri­vé, cet éta­blis­se­ment a connu la plus forte pro­gres­sion dans le pal­ma­rès des écoles de l’ins­ti­tut Fra­ser, en gra­vis­sant 97 éche­lons en cinq ans. Son taux de réus­site se si­tue au-de­là de 95 %, alors que l’école ac­cueille près de 30 % d’élèves han­di­ca­pés ou en dif­fi­cul­té d’adap­ta­tion ou d’ap­pren­tis­sage (EH­DAA).

« Il y a des écoles pu­bliques dans la ré­gion qui en ont moins que ça », lance sa di­rec­trice, Guy­laine Cô­té.

Le Col­lège Nou­velles Fron­tières, qui compte près de 900 élèves, a dé­ci­dé il y a dé­jà plu­sieurs an­nées de « mi­ser sur le pro­fil par­ti­cu­lier » de cha­cun de ses élèves.

« On croit vrai­ment que tous les élèves sont ca­pables de réus­sir. Il faut seule­ment leur don­ner les bons ou­tils et les bonnes stra­té­gies », af­firme Mme Cô­té.

Cette an­née, un nou­veau pro­gramme a même été mis sur pied pour les élèves ayant be­soin d’un en­ca­dre­ment in­di­vi­dua­li­sé. Les élèves qui y sont ins­crits ont plus de cours de fran­çais et de ma­thé­ma­tiques et ils ont ac­cès à des ser­vices d’or­tho­pé­da­go­gie ou psy­cho­so­ciaux en classe, en pe­tit groupe ou de fa­çon in­di­vi­duelle.

ENSEIGNEMENT HY­BRIDE

Le Col­lège Nou­velles Fron­tières mise aus­si sur les nou­velles tech­no­lo­gies, ayant été par­mi les pre­mières écoles pri­vées à op­ter pour la ta­blette, en 2012. De­puis l’an der­nier, les ro­bots ont aus­si fait leur ap­pa­ri­tion entre les murs de l’école.

« Un en­fant qui est né avec un té­lé­phone dans les mains, il va être plus mo­ti­vé si on ré­pond à ses at­tentes et à ses in­té­rêts », af­firme Mme Cô­té.

La ta­blette n’est tou­te­fois qu’un ou­til, pré­cise la di­rec­trice. « C’est comme pour les ta­bleaux blancs in­ter­ac­tifs, si on ne change pas notre pé­da­go­gie, ça ne donne pas grand-chose », dit-elle.

PHO­TO STE­VENS LEBLANC

Le di­rec­teur de l’école se­con­daire Saint­da­mien, Pa­trick Ga­gnon, est im­pres­sion­né par le sen­ti­ment d’ap­par­te­nance qui règne dans ce pe­tit éta­blis­se­ment de Bel­le­chasse.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.