Iron Mai­den fait en­trave aux re­ven­deurs

Le Journal de Quebec - - ACTUALITÉS - CÉ­DRIC BÉ­LAN­GER

Les fans d’iron Mai­den qui ont ache­té des places pour leurs concerts à Mon­tréal et à Qué­bec, en août 2019, de­vront avoir en leur pos­ses­sion un té­lé­phone por­table pour en­trer au Centre Bell et au Centre Vi­déo­tron. Pour contrer la re­vente, le groupe bri­tan­nique a ban­ni les billets im­pri­mables.

Iron Mai­den re­joint ain­si une poi­gnée d’ar­tistes qui ont haus­sé d’un cran leur lutte pour contre­car­rer les plans des re­ven­deurs de billets de spec­tacles.

« Les billets se­ront dis­po­nibles sur té­lé­phone mo­bile uni­que­ment. Au­cun billet pa­pier ou PDF ne se­ra émis pour ce spec­tacle », peut-on lire sur le site des billet­te­ries qui ont écou­lé, à par­tir d’hier ma­tin, les places pour les concerts des 5 et 7 août 2019.

« Vingt-quatre heures avant le show, les dé­ten­teurs vont re­ce­voir un code QR dans leur compte Ti­cket­mas­ter », a in­di­qué Da­vid Mes­sier, un porte-pa­role de Ges­tev.

Le groupe mé­tal n’est pas le seul à prendre ces pré­cau­tions : les for­ma­tions Twen­ty One Pi­lots et Mum­ford and Sons, tous deux en concert au Centre Bell en 2019, ont adop­té les mêmes me­sures.

En plus d’avoir son­né le glas des billets im­pri­més, tous ces groupes ont li­mi­té à quatre le nombre de billets par com­mande.

Vance Joy avait amor­cé le mou­ve­ment l’an der­nier, en li­mi­tant tou­te­fois à six le nombre de billets par com­mande.

Ce chan­ge­ment de stra­té­gie si­gni­fie aus­si que la billet­te­rie tra­di­tion­nelle, de moins en moins fré­quen­tée par les ama­teurs de mu­sique, de­meure fer­mée.

DES FANS PEU OFFUSQUÉS

À Qué­bec, c’était la pre­mière fois hier que les clients du Centre Vi­déo­tron étaient confron­tés à ces nou­velles me­sures an­ti-re­ven­deurs.

Ça n’a pas frei­né l’élan des fans d’iron Mai­den, puis­qu’il ne reste que quelques cen­taines de places dis­po­nibles pour le concert.

Vi­si­ble­ment, peu de gens se sont offusqués de cette autre en­trave im­po­sée aux re­ven­deurs.

« Nous avons re­çu en­vi­ron une di­zaine de com­men­taires. C’est très peu », note Da­vid Mes­sier.

Par le pas­sé, à Qué­bec, les Lu­mi­neers avaient été un des pre­miers groupes à re­tar­der l’en­voi des billets jus­qu’à 72 heures avant le spec­tacle pour contrer la re­vente. Cette pra­tique est en train de de­ve­nir la norme.

MUSE : EN­CORE DES PLACES

Par ailleurs, il res­tait, hier, en fin de jour­née, des cen­taines de places in­ven­dues pour le concert de Muse le 31 mars, dont la vente gé­né­rale s’amor­çait aus­si hier ma­tin.

À quelques se­maines de Noël, le Centre Vi­déo­tron se re­trouve avec des di­zaines de mil­liers de billets à vendre.

En plus de Muse et d’iron Mai­den, JeanPierre Fer­land (au­jourd’hui) et Mi­chael Bu­blé (lundi) sol­li­ci­te­ront les dol­lars des fans de mu­sique au cours des pro­chains jours.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.