La grève pro­fite à cer­tains com­mer­çants

Leurs ventes de vins et de bières aug­mentent lors des fer­me­tures de la SAQ

Le Journal de Quebec - - ACTUALITÉS - PIERRE-PAUL BIRON

Comme le mal­heur des uns fait tou­jours le bon­heur des autres, des épi­ce­ries et des dé­pan­neurs pro­fi­te­ront des trois jours de grève des em­ployés de la SAQ pour faire de bonnes af­faires, aug­men­tant leur vente d’al­cool par­fois au-de­là de 15 %.

La nou­velle grève qui frappe les suc­cur­sales de la SAQ est loin d’être une mau­vaise nou­velle pour les com­mer­çants qui vendent du « vin d’épi­ce­rie ».

« On l’a vu les der­nières fois, c’est une aug­men­ta­tion de 15 % des ventes dans le vin », af­firme sans dé­tour Fran­çois Pou­lin, di­rec­teur du IGA Mar­ché Pou­lin de Qué­bec.

Dans un su­per­mar­ché Mé­tro de Qué­bec, voi­sin d’une suc­cur­sale SAQ, les ventes de vins bon­dissent aus­si. « Lors de la grève-sur­prise, quand ils sont sor­tis à 16 h, j’ai fait 4000 $ de vente dans la soi­rée, alors que j’en fais ha­bi­tuel­le­ment 2000 $ dans une jour­née com­plète », nous ra­conte le di­rec­teur de la suc­cur­sale.

Le son de cloche est le même dans les dé­pan­neurs. « On a boos­té nos com­mandes de vin cette se­maine pour être prêt et avoir de l’in­ven­taire », ex­plique Sa­muel Pa­rent de l’ac­co­mo­da­tion Cha­lou de Beau­port.

AP­PEL À LA DÉ­COU­VERTE

Les portes closes de la SAQ de­viennent éga­le­ment une op­por­tu­ni­té pour les clients de dé­cou­vrir de nou­veaux pro­duits, rap­pellent des dé­taillants, no­tam­ment des spé­cia­listes de bières.

Le Monde des Bières in­vite les gens à dé­cou­vrir ses pro­duits de mi­cro­bras­se­rie, mais aus­si ses vins qué­bé­cois, tou­jours en stock « pour les ir­ré­duc­tibles [ama­teurs] du rai­sin ».

« On va ajus­ter l’ho­raire de nos em­ployés pour pou­voir bien ré­pondre aux clients. On veut, et il faut, les ac­com­pa­gner, quand ils connaissent le vin, et ils viennent nous voir pour de la bière. C’est une belle oc­ca­sion pour nous », sou­ligne Da­vid Cham­ber­land, gé­rant de la suc­cur­sale Ma­rie-de-l’in­car­na­tion, qui re­marque une hausse d’acha­lan­dage. « Un 15 %, c’est réa­liste pour une fin de se­maine ».

LES AGENCES SAQ PRISES D’AS­SAUT

Au to­tal, 359 des 404 suc­cur­sales de la SAQ se­ront en grève jus­qu’à lundi ma­tin. Les 45 autres suc­cur­sales, dont cinq dans la grande ré­gion de Qué­bec, sont opé­rées par des cadres de l’or­ga­nisme.

Cette si­tua­tion est aus­si pro­fi­table pour les agences SAQ ins­tal­lées dans des com­merces de pe­tites mu­ni­ci­pa­li­tés.

Sur l’île d’or­léans par exemple, le dé­pan­neur Cha­rouk re­ce­vait des clients de Qué­bec qui ont bra­vé la tem­pête pour ve­nir ache­ter du vin.

Le com­mer­çant a no­tam­ment pré­vu ses com­mandes en consé­quence, sa­chant que la grève se pré­pa­rait.

PHO­TO JEAN-FRAN­ÇOIS DESGAGNÉS

Le gé­rant du Monde des Bières si­tué sur Ma­rie-de-l’in­car­na­tion, Da­vid Cham­ber­land, in­vite les gens à pro­fi­ter de la grève de la SAQ pour dé­cou­vrir de nou­veaux pro­duits. « Il y a d’ex­cel­lents pro­duits et, sur­tout, pour tous les goûts. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.