Nos Vé­té­rans, MER­CI !

Le Journal de Quebec - - OPINIONS - MATIAS GUERRA

En tant que jeunes, nous ne pen­sons pas sou­vent à ce que nos an­cêtres ont ac­com­pli.

Ils ont fait le plus grand des sa­cri­fices, soit don­ner leurs vies pour nous. Ils sont des hé­ros et se sont pri­vés de leur exis­tence. Nous leur de­vons une gra­ti­tude éter­nelle !

1914-1918 :

Mer­ci aux 650 000 Ca­na­diens qui ont ser­vi lors de la Pre­mière Guerre mon­diale. Nous n’avons pas le droit d’ou­blier les 68 000 qui ne sont pas re­ve­nus en vie. Cer­tains ont vé­cu l’en­fer des tran­chées pour nous.

1939-1945 :

Une fois de plus, mer­ci à plus d’un mil­lion de Ca­na­diens ayant com­bat­tu pour les forces al­liées, et paix aux âmes des 47 000 dé­funts. La guerre face à la Wehr­macht au­ra été pour un monde libre et sain. Au mo­ment où les droits et li­ber­tés étaient me­na­cés, nos grands-pa­rents se sont le­vés pour les dé­fendre.

AU­JOURD’HUI :

Comme les conflits sont der­rière nous, nous ne res­pec­tons plus ces hommes qui sont en­ga­gés au­jourd’hui, ou qui le furent au­tre­fois. Au­jourd’hui même, les sol­dats sont prêts à nous dé­fendre de nou­veau s’il le faut. Comme le dit Fer­di­nand Foch : « Parce qu’un homme sans mé­moire est un homme sans vie, un peuple sans mé­moire est un peuple sans ave­nir. » Il fau­drait dire ces pa­roles à Jus­tin Tru­deau. Un de nos vé­té­rans, ayant per­du une jambe en Af­gha­nis­tan, lui de­man­dait pour­quoi lui et son gou­ver­ne­ment al­laient au tri­bu­nal pour ne pas don­ner plus d’argent aux vé­té­rans. Tru­deau lui a alors ré­pon­du : « Parce que [les vé­té­rans] de­mandent plus que ce que le gou­ver­ne­ment a la pos­si­bi­li­té de leur of­frir. »

Ce­pen­dant, quelques mois après, il dé­cide de ne pas al­ler en cour pour com­battre l’an­cien ter­ro­riste Omar Kha­dr, et il lui donne 10,5 mil­lions de dol­lars.

Nos vé­té­rans mé­ritent plus et ils mé­ritent mieux, nous ne de­vons pas seule­ment pen­ser à eux après les conflits, mais tou­jours. Ils sont ceux qui pro­tègent notre pays et grâce à qui nous avons notre li­ber­té. Mer­ci pour tout !

REPÊCHÉ PAR LA RÉ­DAC­TION

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.