Le crime or­ga­ni­sé de plus en plus meur­trier

Le Journal de Quebec - - ACTUALITÉS -

« La vio­lence des gangs est mal­heu­reu­se­ment de plus en plus ré­pan­due dans nos rues. Les Ca­na­diens s’in­quiètent pour leur sé­cu­ri­té. »

C’est ce qu’a lan­cé la se­maine der­nière le chef du Par­ti conser­va­teur du Ca­na­da, An­drew Scheer, pour jus­ti­fier une né­ces­si­té d’adop­ter une ligne plus dure en­vers le crime or­ga­ni­sé que ce que pro­pose le gou­ver­ne­ment Tru­deau.

Les li­bé­raux ve­naient d’an­non­cer une en­ve­loppe de 86 mil­lions $ sur cinq ans pour des pro­grammes de lutte contre la cir­cu­la­tion d’armes illé­gales et contre les vio­lences liées aux gangs. Les vio­lences liées au crime or­ga­ni­sé sont ef­fec­ti­ve­ment en aug­men­ta­tion au Ca­na­da.

De tous les meurtres de 2016 pour les­quels la po­lice connais­sait les af­fi­lia­tions des au­teurs du crime, près du quart étaient at­tri­buables aux gangs ou soup­çon­nés de l’être.

Au to­tal, 141 per­sonnes au­raient été tuées par des in­di­vi­dus liés à ces or­ga­ni­sa­tions cri­mi­nelles, ce qui a fait de 2016 la deuxième an­née consé­cu­tive avec une hausse à ce cha­pitre.

Au­pa­ra­vant, la pire an­née de­puis 1999 avait été 2008, alors qu’on avait dé­nom­bré 138 ho­mi- cides liés aux gangs.

Le re­cours à une arme à feu est sou­vent en cause. Les meurtres per­pé­trés avec ce type d’armes, au sens plus large, ont presque dou­blé dans les grandes villes ca­na­diennes entre 2013 et 2016.

Si les ten­dances chif­frées sont claires, la fa­çon de conte­nir les vio­lences des gangs n’est pas aus­si consen­suelle.

Dur­cir cer­taines peines et ajou­ter de nou­velles in­frac­tions, des me­sures bran­dies par M. Scheer, font sour­ciller bien des ju­ristes et cri­mi­na­listes qui com­mentent l’ac­tua­li­té po­li­tique dans les mé­dias.

L’ÉNON­CÉ LES FAITS

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.