Jean-fran­çois Jon­cas de re­tour à Len­nox­ville

Le Journal de Quebec - - SPORTS - RI­CHARD BOU­TIN

Jean-fran­çois Jon­cas est de re­tour à la barre des Cou­gars du Col­lège Cham­plain après deux sai­sons comme coor­don­na­teur of­fen­sif des Gry­phons de Guelph.

Dé­voi­lée par La Tri­bune, la nou­velle en a sur­pris plu­sieurs, mais Jon­cas s’est re­trou­vée dans une si­tua­tion in­cer­taine et il a dé­ci­dé de mi­ser sur la sé­cu­ri­té. « Ce n’était pas dans mon plan de re­ve­nir, mais j’avais un em­ploi qui m’at­ten­dait à Cham­plain à un sa­laire équi­valent, a ex­pli­qué Jon­cas qui était dé­jà de re­tour à son bou­lot, hier, quand nous lui avons par­lé. Dans l’en­tente que j’avais avec le cé­gep, je de­vais re­ve­nir au tra­vail le 19 no­vembre à la fin de mon congé sab­ba­tique de deux ans ou lais­ser tom­ber mon em­ploi. »

SI­TUA­TION IN­CER­TAINE

La si­tua­tion chez les Gry­phons est in­cer­taine pour le mo­ment. Nom­mé en­traî­neur-chef sur une base in­té­ri­maire pen­dant la sai­son morte, Todd Gal­lo­way de­vra sou­mettre sa can­di­da­ture pour ob­te­nir le poste à temps plein quand le con­cours ou­vri­ra la se­maine pro­chaine. Les Gry­phons ef­fec­tue­ront une re­cherche na­tio­nale.

« Todd sou­hai­tait que je de­meure en poste tout comme le di­rec­teur des sports et je leur fai­sais confiance, a ra­con­té Jon­cas, mais il n’y a pas de ga­ran­tie que Todd ob­tienne le poste même si les chances sont bonnes. Si ce n’est pas lui, le nou­veau ve­nu pour­rait vou­loir ame­ner son monde. J’au­rais dû pa­tien­ter de quatre à cinq se­maines avant d’ob­te­nir une ré­ponse dé­fi­ni­tive alors que mon re­tour était pré­vu le 19 no­vembre. J’ai op­té pour la sé­cu­ri­té avec deux en­fants et une hy­po­thèque à payer. En com­pa­gnie de ma femme, on a pris une dé­ci­sion fi­nale, mer­cre­di. »

« Guelph est un gros pro­gramme au même titre que Wes­tern, Cal­ga­ry, La­val et UBC et c’est nor­mal qu’ils ouvrent un con­cours à l’échelle na­tio­nale, mais je ne vou­lais pas être pris là-de­dans, d’ajou­ter Jon­cas. J’ai ai­mé mon ex­pé­rience et la ville. Ma femme avait un em­ploi et mes en­fants étaient à l’école. »

Pré­sent à Qué­bec pour la Coupe Uteck, où il est ana­lyste pour le ré­seau Sports­net, le res­pon­sable des communications des Gry­phons, An­dy Bae­chler, a ap­pris la nou­velle de l’au­teur de ces lignes.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.