Ca­the­rine Do­rion en­freint les règles, dit la CAQ

Le Journal de Quebec - - ACTUALITÉS - GE­NE­VIÈVE LAJOIE

La dé­pu­tée so­li­daire Ca­the­rine Do­rion a contre­ve­nu aux règles de l’as­sem­blée na­tio­nale en por­tant un t-shirt ar­bo­rant une ins­crip­tion au Sa­lon bleu, se­lon le gou­ver­ne­ment ca­quiste.

« Se­lon moi, ça ne res­pecte pas les règles », a lan­cé hier le whip en chef du gou­ver­ne­ment, Éric Le­febvre, au sor­tir de la réunion quo­ti­dienne des élus de la CAQ.

Jeu­di, à l’oc­ca­sion de son pre­mier dis­cours en Chambre, Ca­the­rine Do­rion por­tait un t-shirt sur le­quel était im­pri­mé le nom du poète fran­co-on­ta­rien Pa­trice Desbiens.

La dé­pu­tée so­li­daire de Ta­sche­reau n’a pas été ré­pri­man­dée pour sa te­nue ves­ti­men­taire par la pré­si­dence, qui est char­gée d’ap­pli­quer le rè­gle­ment.

L’ab­sence de code ves­ti­men­taire strict per­met aux élus de Qué­bec so­li­daire de por­ter des vê­te­ments peu or­tho­doxes dans l’en­ceinte du Par­le­ment, comme des jeans, des es­pa­drilles et des bottes Dr Mar­tens. Une nou­velle pra­tique qui fait ré­agir.

Il y a eu des dis­cus­sions jeu­di soir à ce su­jet au Bu­reau de l’as­sem­blée na­tio­nale (BAN), où tous les par­tis po­li­tiques sont re­pré­sen­tés.

« On va avoir un co­mi­té avec les whips (l’équi­valent du préfet de discipline) de cha­cun des par­tis et on va sta­tuer là-des­sus, mais na­tu­rel­le­ment, la dé­ci­sion fi­nale re­vient au pré­sident de l’as­sem­blée na­tio­nale. Je lui ai fait part de mes in­quié­tudes face à ça, a in­sis­té le ca­quiste Éric Le­febvre. Je fais confiance au pré­sident de l’as­sem­blée na­tio­nale pour la suite. »

Son col­lègue, le mi­nistre et lea­der par­le­men­taire du gou­ver­ne­ment Si­mon Jo­lin-bar­rette, es­time lui aus­si que le dé­co­rum à l’as­sem­blée na­tio­nale est fon­da­men­tal.

DI­GNI­TÉ

« Je vous ai fait part de mes pré­oc­cu­pa­tions re­la­ti­ve­ment au res­pect de l’ins­ti­tu­tion et lors­qu’on est à l’as­sem- blée na­tio­nale, a-t-il dit, lors du bi­lan de ses­sion par­le­men­taire. Moi, je pense que lors­qu’on fran­chit les portes de l’as­sem­blée na­tio­nale tous les ma­tins, on doit avoir ça à l’es­prit, qu’on a un rôle par­ti­cu­lier à jouer et on doit être digne de ce rôle-là. »

Le mi­nistre Jo­lin-bar­rette tient à rap­pe­ler aux élus qu’ils re­pré­sentent tous les ci­toyens de leur cir­cons­crip­tion, à la fois ceux qui ont vo­té pour eux, mais aus­si ceux qui n’ont pas vo­té pour eux.

RÈGLES FLOUES

Plus tôt cette se­maine, le pré­sident Fran­çois Pa­ra­dis a dit sou­hai­ter une ré­flexion au su­jet du code ves­ti­men­taire des dé­pu­tés.

Il a re­con­nu que la ré­gle­men­ta­tion ac­tuelle est floue et mé­rite peut-être d’être pré­ci­sée.

« On parle de te­nue de ville contem­po­raine. Il y a 100 ans et au­jourd’hui, ce n’est pas la même chose, il y a des choses qui évo­luent », a-t-il in­sis­té.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.