VERS UN DIXIÈME TITRE DE SUITE

Le Journal de Quebec - - SPORTS - Sté­phane Ca­do­rette stephane.ca­do­rette @que­be­cor­me­dia.com

Au mo­ment de se pro­non­cer lors des pré­vi­sions avant la sai­son, une seule qua­si-cer­ti­tude règne dans la NFL. Les Pa­triots, an­née après an­née, rem­portent la di­vi­sion Est de la confé­rence amé­ri­caine. Ils pour­raient d’ailleurs scel­ler un dixième titre de di­vi­sion de suite en bat­tant les Dol­phins, mais at­ten­tion ! Mia­mi est la mai­son des hor­reurs de la bande à Tom Bra­dy.

L’ex­ploit n’a rien de ba­nal, en sup­po­sant que les Pa­triots dé­cro­che­ront ce dixième sacre de suite, que ce soit dès de­main ou dans les se­maines à ve­nir.

Dans les grandes ligues spor­tives pro­fes­sion­nelles nord-amé­ri­caines, qu’il s’agisse de la NFL, de la NBA, de la LNH ou du ba­se­ball ma­jeur (MLB), seuls les Braves d’at­lan­ta, de 1991 à 2005, ont fait mieux avec 14 titres consé­cu­tifs.

Au ho­ckey, l’ava­lanche du Co­lo­ra­do a cé­lé­bré des cham­pion­nats de di­vi­sion neuf ans de suite (1995 à 2003). Dans la NBA, les Cel­tics (1957 à 1965) et les La­kers (1982 à 1990) en ont fait au­tant.

Et dans le cas des Pa­triots, la do­mi­na­tion ex­trême de leur di­vi­sion s’étend sur une pé­riode in­fi­nie, con­si­dé­rant qu’ils ont dé­cro­ché la palme dans 15 des 17 der­nières sai­sons.

UNE DI­VI­SION INSTABLE

Le débat fait sou­vent rage entre les fi­dèles des Pa­triots et leurs dé­trac­teurs. Cette sé­rie de cham­pion­nats de di­vi­sion est-elle le sym­bole d’une im­pla­cable dy­nas­tie ou est-ce plu­tôt le signe ac­ca­blant de la fai­blesse des ri­vaux ?

Sans rien en­le­ver aux Pa­triots, qui misent sur le meilleur tan­dem de l’his­toire en Bill Be­li­chick et Tom Bra­dy, c’est sans doute un peu des deux.

Pen­dant que Be­li­chick règne sur l’équipe de­puis 2000, les Bills ont em­bau­ché sept en­traî­neurs en chef, contre six pour les Dol­phins et quatre pour les Jets.

C’est bien pire au cha­pitre des quarts-ar­rières ! Bra­dy, mis à part les matchs ra­tés en rai­son d’une bles­sure et d’une sus­pen­sion, s’im­pose en­core et tou­jours. Pen­dant ce temps, les Bills et Dol­phins ont eu re­cours à 18 quarts-ar­rières par­tants cha­cun, contre 14 pour les Jets.

Voi­là trois clubs dan­ge­reu­se­ment « Brow­nesques » en termes de cons­tance. La sta­bi­li­té des Pa­triots est louable, tan­dis que leurs ri­vaux se cherchent éper­du­ment.

DIF­FI­CILE À MIA­MI

Main­te­nant, est-ce que les Pa­triots vi­vront ce mo­ment de gloire face aux Dol­phins de­main ? La lo­gique dit que oui, mais de drôles d’évé­ne­ments sur­viennent à Mia­mi…

Tan­dis que les Pa­triots re­ven­diquent 10 vic­toires de suite face aux Dol­phins à Fox­bo­rough, ils sont 7-10 sous les pal­miers du­rant l’ère Be­li­chick. Quatre des cinq der­niers matchs à Mia­mi ont été des dé­faites.

Sur la route face à toutes les autres équipes, Bra­dy montre un étin­ce­lant dossier de 85-32 en sai­son ré­gu­lière. À Mia­mi, cette fiche est de 7-9. Dans ces 16 matchs, il a lan­cé 15 in­ter­cep­tions.

Pour les Pa­triots, il s’agit d’un duel d’une im­por­tance ca­pi­tale, bien au-de­là du titre de di­vi­sion, qui est dé­jà pra­ti­que­ment dans la poche. Une vic­toire leur per­met­trait de se main­te­nir dans la course pour le pre­mier rang de la confé­rence, dé­te­nu par les Chiefs, qui pro­cure l’avan­tage du ter­rain. Une qua­trième dé­faite ré­dui­rait consi­dé­ra­ble­ment leurs chances.

En sé­ries, Bra­dy est 19-3 à la mai­son et 3-4 sur la route. C’est dire à quel point ils ne peuvent se per­mettre de re­gar­der les Dol­phins du haut de leur pié­des­tal.

Mal­gré les suc­cès rem­por­tés au fil des ans, Tom Bra­dy a maintes fois connu des en­nuis contre les Dol­phins. PHOTO D’ARCHIVES, AFP

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.