Fier de ses ra­cines

Le Journal de Quebec - - SPORTS - FRAN­ÇOIS-DA­VID ROU­LEAU

LAS VE­GAS | Même s’il s’est exi­lé sous le chaud soleil de l’ari­zo­na, Lu­guentz Dort n’ou­blie pas ses ra­cines. Il re­pré­sente fiè­re­ment le Qué­bec sur les par­quets de la NCAA.

Par­tout où il est pas­sé du­rant son che­mi­ne­ment aux États-unis, l’éti­quette de joueur fran­co-ca­na­dien lui col­lait à la peau comme s’il n’était pas au même ni­veau que les autres joueurs amé­ri­cains.

Une par­ti­cu­la­ri­té qui sur­prend les ob­ser­va­teurs quand il dé­montre tout son ta­lent en pos­ses­sion du bal­lon orange.

Il a tou­jours dû prou­ver qu’il avait sa place et ga­gner le res­pect. « Ça n’a pas été fa­cile, sur­tout lorsque je ne par­lais pas un mot an­glais à mon ar­ri­vée en Flo­ride, plus jeune. On me per­ce­vait comme un Fran­çais », ra­conte, amu­sé, Lu­guentz qui leur en avait mis plein les yeux. Il avait alors ap­pris l’an­glais en quelques mois à peine, une né­ces­si­té pour évi­ter les mo­que­ries ju­vé­niles.

« Il faut être très confiant et sa­voir d’où on vient. Le res­pect se gagne en tra­vaillant très fort. C’est comme ça dans la vie. »

Par ces quelques mots, Dort illustre ce que ses en­traî­neurs, co­équi­piers et proches ob­servent en lui. C’est un jeune homme rem­pli d’hu­mi­li­té, les deux pieds bien au sol. Car dans une an­née aus­si im­por­tante me­nant au re­pê­chage de la NBA, compte te­nu de ses suc­cès, qu’il est de­ve­nu l’une des têtes d’af­fiche des Sun De­vils et une co­que­luche sur le cam­pus, il au­rait pu perdre le nord. Lou n’a pas chan­gé.

POUS­SÉE DÉ­TER­MI­NANTE

Son tra­vail n’est pas pour au­tant ter­mi­né. Il ne fait que com­men­cer puisque le ca­len­drier me­nant au pres­ti­gieux March Mad­ness se­ra char­gé et rem­pli de dé­fis. Les deux pro­chaines se­maines se­ront dé­ter­mi­nantes alors que les Sun De­vils se me­su­re­ront à des puis­sances de la NCAA. Un fac­teur amé­lio­rant le ren­de­ment na­tio­nal.

À par­tir de jan­vier, ils dis­pu­te­ront des matchs face à leurs ri­vaux de la di­vi­sion Pac-12, l’une des meilleures du cir­cuit. En brillant, Dort mè­ne­ra son équipe vers le ta­bleau du grand tour­noi prin­ta­nier re­grou­pant les 68 meilleures for­ma­tions.

« Au fil des pro­chains mois, je peux chan­ger ma vie, dit-il. Quand je pense à ça, c’est in­croyable le che­min par­cou­ru de­puis mon école se­con­daire de Ca­lixa-la­val­lée. »

Dort rêve d’en­tendre le Heat de Mia­mi pro­non­cer son nom en juin. Mais si Mon­tréal de­vait re­ce­voir une conces­sion de la NBA un jour, nul doute qu’il ren­tre­rait au ber­cail illi­co pour en dé­fendre les cou­leurs fiè­re­ment.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.