UNE GRANDE ÉVO­LU­TION

Les vê­te­ments de mo­to­neige ont pro­fi­té des dé­ve­lop­pe­ments tech­no­lo­giques dans le monde du tex­tile

Le Journal de Quebec - - MOTONEIGE 2019 - JU­LIEN CA­BA­NA

Avec les an­nées, la fa­bri­ca­tion de vê­te­ments de mo­to­neige a beau­coup chan­gé. Les com­pa­gnies qui offrent des vê­te­ments ont dû s’adap­ter à la nou­velle réa­li­té de la mo­to­neige.

« Au­pa­ra­vant, les gens ne pen­saient qu’à une seule chose : être bien au chaud lors de leurs ran­don­nées. Au­jourd’hui, les vê­te­ments doivent as­su­rer une cer­taine polyvalence », in­dique Phi­lippe Mo­rin, de la compagnie Cho­ko, la plus im­por­tante dans le do­maine au Qué­bec.

« Toutes les avan­cées tech­no­lo­giques de grandes com­pa­gnies comme North Face ou Arc’te­ryx qui tra­vaillaient à créer des vê­te­ments pour des be­soins très spé­ci­fiques, ont per­mis de dé­ve­lop­per des vê­te­ments de mo­to­neige beau­coup plus adé­quats », ajoute-t-il.

« Le monde du tex­tile crée de plus en plus de ma­té­riaux dif­fé­rents qui nous amènent à fa­bri­quer des vê­te­ments plus souples, plus lé­gers, afin de mieux ré­pondre aux at­tentes des ama­teurs. Dans le do­maine de l’iso­la­tion, la compagnie Du­pont a pous­sé l’ex­pé­rience jus­qu’à pro­duire des mem­branes qui s’adaptent mieux aux be­soins des ama­teurs », ex­plique l’ex­pert.

DÉ­FI­NIR SES BE­SOINS

« Nous ne sommes plus à l’époque où un seul ha­bit de mo­to­neige fai­sait tout. Main­te­nant, une fois que l’amateur nous a bien ex­pri­mé ses dé­si­rs et le type de mo­to­neige qu’il pra­tique, nous sommes en me­sure de lui four­nir le meilleur vê­te­ment qui existe sur le marché. »

« Les gens qui font du hors-piste, par exemple, n’ont pas du tout les mêmes be­soins que ceux qui font du sen­tier », pour­suit M. Mo­rin.

« Le mo­to­nei­giste peut aus­si re­cher­cher un vê­te­ment confor­table qui le pro­té­ge­ra dans dif­fé­rentes si­tua­tions, qu’il fasse une ran­don­née dans des es­paces très dé­ga­gés ou dans des por­tions de sen­tiers en fo­rêt, plus à l’abri des ca­prices de dame Na­ture. Dans chaque compagnie de vê­te­ments, il y a une gamme de man­teaux ca­pables de ré­pondre à tous les be­soins des ama­teurs. »

AUTRE FAC­TEUR

Les avan­cées dans le do­maine du vê­te­ment sont nom­breuses, des nou­velles mem­branes plus étanches jus­qu’aux fer­me­tures éclair non seule­ment plus her­mé­tiques à l’eau, mais aus­si aux fuites d’air.

Phi­lippe Mo­rin sou­ligne que l’as­pect phy­sique entre aus­si en ligne de compte.

« Un jeune au som­met de sa forme et qui se dé­pense au maxi­mum en pra­ti­quant la mo­to­neige n’au­ra pas les mêmes be­soins en vê­te­ments qu’un mo­to­nei­giste plus âgé qui de­meure im­mo­bile sur sa mo­to­neige. Le corps hu­main pro­duit de la cha­leur à des ni­veaux dif­fé­rents. Ce­la peut faire la dif­fé­rence entre un vê­te­ment adé­quat et un autre qu’une per­sonne va dé­tes­ter. En tant que spé­cia­listes, nous sommes là pour les conseiller ju­di­cieu­se­ment », conclut M. Mo­rin.

PHOTO JU­LIEN CA­BA­NA

Dans le do­maine de­puis plus de 20 ans, Phi­lippe Mo­rin sait de quoi il parle lors­qu’il est ques­tion de l’évo­lu­tion du vê­te­ment de mo­to­neige.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.