Sa Ma­jes­té le vrai sa­pin de Noël

Le Journal de Quebec - - IDÉES CADEAUX DERNIÈRE MINUTE -

Quoi de mieux qu’un au­then­tique sa­pin qui em­baume l’air pour nous re­plon­ger dans notre en­fance et pour nous mettre dans l’am­biance ? L’an der­nier, le Qué­bec a ven­du en­vi­ron 1 700 000 arbres de Noël (à l’ex­té­rieur du Ca­na­da) et une moyenne de 800 000 arbres au Qué­bec et dans les autres pro­vinces. L’in­dus­trie crée de nom­breux em­plois dans les ré­gions ru­rales. C’est que ce beau sa­pin, roi des fo­rêts, est vé­ri­ta­ble­ment un des incontournables du temps des Fêtes.

COM­MENT LE PRÉ­SER­VER?

Voi­ci quelques conseils qui vous per­met­tront de faire trô­ner votre sa­pin na­tu­rel le plus long­temps pos­sible. « D’abord, lors de son achat, pre­nez le temps de ser­rer une branche entre vos doigts et de ti­rer vers vous. Si l’arbre est frais, il n’y au­ra pas plus de cinq à dix ai­guilles qui tom­be­ront dans votre main. En­suite, si vous ne po­sez pas votre arbre tout de suite, gar­dez-le à l’abri dans un en­droit frais, comme votre ga­rage, ou ailleurs, dans un coin peu ven­teux », re­com­mande Jim­my Dow­ney, pré­sident de l’as­so­cia­tion des pro­duc­teurs d’arbres de Noël du Qué­bec (APANQ). Lorsque vous se­rez prêt à le dé­co­rer, en­trez-le dans votre ré­si­dence et pre­nez le temps de scier l’ex­tré­mi­té la plus large du tronc pour en re­ti­rer une tranche d’en­vi­ron un pouce d’épais­seur. « Ne tar­dez pas et met­tez-le tout de suite sur son sup­port. Choi­sissez-en un qui peut conte­nir au moins six litres d’eau. C’est im­por­tant parce qu’un arbre consom­me­ra au moins quatre litres de li­quide le pre­mier jour, puis un litre toutes les 24 heures par la suite. Il ne faut ab­so­lu­ment pas qu’il s’as­sèche. Si ja­mais c’est le cas, vous de­vrez re­cou­per le tronc puis le re­mettre sur son sup­port », in­siste mon­sieur Dow­ney.

QUELQUES IDÉES POUR LE RE­CY­CLER

Une fois les fes­ti­vi­tés ter­mi­nées, il est im­por­tant de se dé­par­tir de son arbre d’une fa­çon éco­res­pon­sable. La grande ma­jo­ri­té des mu­ni­ci­pa­li­tés s’oc­cupe du ra­mas­sage pour le trans­for­mer en paillis, en com­post ou en bûches. Ren­sei­gnez-vous au su­jet des pro­grammes de votre ré­gion. Au­tre­ment, vous pou­vez lais­ser votre sa­pin sur son sup­port et le pla­cer dans votre cour. « Il of­fri­ra ain­si un re­fuge aux oi­seaux et autres pe­tits ani­maux. Pour­quoi ne pas aus­si en conser­ver les ai­guilles pour vous fa­bri­quer du pot-pour­ri ? Ain­si, vous joui­rez de son par­fum en­core un mo­ment », pro­pose l’homme avi­sé.

De plus en plus de gens ont en­vie de sé­lec­tion­ner, puis cueillir eux-mêmes leur arbre de Noël.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.