Ex­plo­sion de la de­mande pour les ser­vices liés au té­lé­tra­vail

Un bond de plus de 50 % de l’uti­li­sa­tion pour une PME d’ici

Le Journal de Quebec - - ARGENT - SYL­VAIN LA­ROCQUE

La gé­né­ra­li­sa­tion du té­lé­tra­vail en rai­son de la pan­dé­mie de CO­VID-19 fait bon­dir la de­mande pour les ser­vices de vi­déo­con­fé­rence, de par­tage d’écrans et d’ac­cès à dis­tance.

« Ça se fait sen­tir de­puis un mois. Nos taux d’uti­li­sa­tion ont connu une aug­men­ta­tion de 50 % et avec les évé­ne­ments des der­niers jours, ça s’ac­cen­tue en­core plus », ra­conte au Jour­nal Anaïs Né­ron, vice-pré­si­dente, fi­nance et mar­ke­ting, chez Fa­ci­lis Glo­bal.

En 2015, l’en­tre­prise qué­bé­coise a lan­cé la suite lo­gi­cielle My­bys, un ou­til de té­lé­tra­vail qui com­prend le par­tage d’écrans et de fi­chiers ain­si que la mes­sa­ge­rie ins­tan­ta­née. On peut l’uti­li­ser conjoin­te­ment avec un ser­vice de confé­rence té­lé­pho­nique ou vi­déo.

Le ré­seau qué­bé­cois de la san­té et des ser­vices so­ciaux de même que de grandes en­tre­prises comme Air Ca­na­da se servent de My­bys. Le lo­gi­ciel en­re­gistre plus de 150 000 connexions par mois.

PLUS DE SER­VEURS

Pour ré­pondre à la de­mande, Fa­ci­lis ac­croît ac­tuel­le­ment la ca­pa­ci­té de son ré­seau. « Ça en­traîne des coûts, mais nous croyons que c’est im­por­tant de le faire », ex­plique Mme Né­ron.

La mul­ti­na­tio­nale amé­ri­caine Log­mein, pro­prié­taire du po­pu­laire ser­vice de confé­rence en ligne Go­to­mee­ting, a elle aus­si en­re­gis­tré une forte hausse de la de­mande.

« Ce mois-ci, nous avons consta­té un bond de 20 % du taux d’uti­li­sa­tion de nos pro­duits de tra­vail à dis­tance comme Go­to­mee­ting et Go­to­we­bi­nar par rap­port au mois pré­cé­dent. Et dans les zones les plus tou­chées par la CO­VID-19, comme cer­tains pays asia­tiques et l’ita­lie, les taux d’uti­li­sa­tion ont plus que dou­blé », in­dique au Jour­nal

Jen­ni­fer Ma­thews, porte-pa­role de Log­mein, qui compte des bu­reaux à Qué­bec et à Mon­tréal.

L’un des plus im­por­tants ac­teurs dans le do­maine de la té­lé­con­fé­rence, l’en­tre­prise ca­li­for­nienne Zoom Vi­deo Com­mu­ni­ca­tions, a vu son ac­tion ga­gner 58 % en Bourse de­puis le dé­but de l’an­née. Pen­dant la même pé­riode, l’in­dice com­po­site de la Bourse Nas­daq a re­cu­lé de plus de 12 %.

Fa­ci­lis a an­non­cé la se­maine der­nière qu’elle of­frait gra­tui­te­ment son lo­gi­ciel My­bys pen­dant deux mois à tous ceux qui sou­haitent l’es­sayer. De son cô­té, Log­mein pro­pose un ac­cès gra­tuit à cer­tains de ses ser­vices pen­dant trois mois aux cli­niques, hô­pi­taux, ins­ti­tu­tions sco­laires, mu­ni­ci­pa­li­tés et or­ga­ni­sa­tions à but non lu­cra­tif.

FOR­MA­TION EN LIGNE

Avec la fer­me­ture des écoles, des col­lèges et des uni­ver­si­tés pour une du­rée in­dé­ter­mi­née, la de­mande pour les ser­vices de for­ma­tion en ligne est, elle aus­si, ap­pe­lée à grim­per en flèche. En Chine, des mil­lions d’élèves ont sui­vi leur cours à dis­tance mal­gré les mises en qua­ran­taine. Le Qué­bec n’a en­core rien an­non­cé à cet ef­fet.

La crise ac­tuelle pour­rait être l’oc­ca­sion pour plu­sieurs de dé­cou­vrir les avan­tages de la for­ma­tion à dis­tance, sou­tient Ge­ne­viève De­sau­tels, pré­si­dente de la PME Il­luxi.

« Cer­tains pensent en­core que cy­be­rap­pren­tis­sage égale plate et pas très ef­fi­cace, lance-t-elle. [...] Or, la tech­no­lo­gie et les ap­proches pé­da­go­giques ont beau­coup évo­lué, si bien qu’au­jourd’hui, la for­ma­tion dans plu­sieurs do­maines, no­tam­ment pour des com­pé­tences re­la­tion­nelles et de ges­tion (soft skills), ça se fait très bien en ligne. C’est quatre fois plus ef­fi­cace et deux fois plus éco­no­mique que la for­ma­tion tra­di­tion­nelle en classe. »

Comme d’autres spé­cia­listes dans le do­maine, Mme De­sau­tels croit que la pan­dé­mie de CO­VID-19 mon­tre­ra la va­leur de la for­ma­tion en ligne et per­met­tra à celle-ci de « prendre son en­vol ».

PHO­TO BEN PELOSSE

Chez Fa­ci­lis Glo­bal, les taux d’uti­li­sa­tion sont en hausse de­puis un mois, in­dique Anaïs Né­ron, vice-pré­si­dente de la PME mont­réa­laise.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.