La ma­nif an­ti feux rouges

Le Journal de Quebec - - ACTUALITÉS - Ri­chard.mar­ti­neau@que­be­cor­me­dia.com

« Chers amis, mer­ci d’être ve­nus en si grand nombre à cette deuxième ma­nif an­ti feux rouges ! »

Cris de la foule. « Li­baaaaaaar­té ! Ren­dez-nous notre li­baaaaaaar­té ! »

« Tiens, juste pour faire men­tir les mé­dias fake news, je vais vous comp­ter : 1, 2, 3, 4… Vous êtes 2 mil­lions et de­mi de per­sonnes !!!!

— Yeah ! On t’aime, Alexis !!!!!

— Par­tout à tra­vers le monde, des gens s’élèvent contre l’obli­ga­tion d’ar­rê­ter aux feux rouges ! Ça nous fait perdre un temps fou ! Et en plus, c’est in­juste ! Les am­bu­lances s’ar­rêtent-elles aux feux rouges ? — Non! — Les ca­mions de pom­piers s’ar­rêtent-ils aux feux rouges ? — Non! — Pour­tant, ce sont des vé­hi­cules rou­tiers comme nous ! Des études ex­trê­me­ment sé­rieuses disent que dans le centre-ville de Kou­la­mou­tou, au Ga­bon, il n’y a pas de feux rouges ! AU­CUN feu rouge ! Et sa­vez-vous com­bien il y a eu d’ac­ci­dents d’au­tos, le mois pas­sé ? TROIS !!!! TROIS ac­ci­dents dans le centre-ville de Kou­la­mou­tou ! » Cris de sur­prise de la foule. « Oui ! Mais ça, les mé­dias fake news vous le cachent ! Avez-vous dé­jà en­ten­du Yves Poi­rier vous par­ler de la cir­cu­la­tion au­to­mo­bile à Kou­la­mou­tou ?

— Non!

— Ben voi­là ! C’est en plein ça ! Mon beau-frère de La­val­trie, qui est un ex­pert en cir­cu­la­tion, et qui pos­sède deux ski-doos, deux mo­to­ma­rines et une mo­to à trois roues de­puis plu­sieurs an­nées, m’a dit…

— Dis-nous, Alexis ! Dis-nous !

— Il m’a dit, PREUVES À L’AP­PUI, que les feux rouges ont été in­ven­tés par les illu­mi­na­ti chi­nois pour faire bais­ser la pro­duc­ti­vi­té et le mo­ral des Oc­ci­den­taux ! Pen­dant qu’on at­tend, on ne tra­vaille pas ! »

Cris d’in­di­gna­tion de la foule. « D’ailleurs, on a un té­moi­gnage ex­trê­me­ment ré­vé­la­teur à vous faire en­tendre : ac­cueillez l’an­cienne ani­ma­trice de l’émis­sion de tri­cot à la té­lé com­mu­nau­taire de Saint-cy­rille-de-wen­do­ver, Jo­sée Pu­rell !

— Bon­jour la gang !

Et si c’était contre les feux rouges qu’ils ma­ni­fes­taient ?

— On t’aime, Jo­sée !!!!

— Moi, j’ai brû­lé au moins 15 feux rouges dans ma vie ! Full pin ! Sans re­gar­der ! »

Rires de la foule.

« Et sa­vez-vous com­bien d’ac­ci­dents j’ai eus ? AU­CUN !!!! Alors qu’une fois, j’ai ar­rê­té au feu rouge, comme on nous oblige à le faire, et le gars en ar­rière de moi m’a ren­tré de­dans ! » La foule est en co­lère.

« C’est faux que les feux rouges nous pro­tègent ! C’est une at­teinte à nos droits et li­ber­tés ! — LIBAAAAAAR­TÉ !!!!! — Main­te­nant, je passe la pa­role à votre idole, Ma­rie Poi­rier ! »

La foule est en ex­tase.

« Bon­jour vous !!!! Bon­jour le peuple ! Le peuple libre, le peuple qui gronde, le peuple qui dit non et qui sort de ses gonds !!!

— MA-RIE ! MA-RIE ! MA-RIE ! — Afin de mon­trer à tout le Qué­bec que nous sommes nom­breux à com­battre les feux rouges, nous vous in­vi­tons à por­ter notre sym­bole : un masque, un beau masque noir avec une au­to rouge des­sus, et notre slo­gan : À ROUGE, JE BOUGE !

Dis­tri­buez-en à vos voi­sins, que ce masque de­vienne le sym­bole de notre li­ber­té !!!!! »

Tous les gens mas­sés de­vant la scène mettent leur masque.

« Main­te­nant, chers amis, afin de mon­trer que nous sommes des ci­toyens res­pon­sables… al­lons ta­po­cher des jour­na­listes ! »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.