Man­ne­quins d’un soir

Le Magazine de l'Île-des-Soeurs - - ACTUALITÉS - DEL­PHINE BERGERON del­phine.bergeron@tc.tc

Le gym­nase de l’école des Mar­gue­rite s’est trans­for­mé ven­dre­di soir pour ac­cueillir la deuxième édi­tion du dé­fi­lé de mode, une ac­ti­vi­té ser­vant à fi­nan­cer la Fon­da­tion des écoles pri­maires de L’Île-des-Soeurs (ÉPIDS). Tous sont mis à contri­bu­tion, de la dé­co­ra­tion à la per­for­mance de man­ne­quin d’un jour, le tout sous l’oeil avi­sé du de­si­gner et pa­rent d’élèves, Jean Ai­rol­di.

Quelque 300 per­sonnes ont as­sis­té à l’évé­ne­ment sous le thème «Le bal mas­qué» conçu par les en­sei­gnantes Clau­dia La­fleur et Syl­vie La­fer­rière. Une cho­rale a ou­vert la soi­rée.

.Pen­dant ce temps, en cou­lisse, la fé­bri­li­té se fai­sait sen­tir alors que des en­fants se fai­saient coif­fer ou ma­quiller alors que d’autres pas­saient le temps à jouer no­tam­ment sur une table de ba­by-foot.

La grande de sixième an­née Maya Mas­so se di­sait «ner­veuse, mais bien», son amie Stel­la-Ève Ai­rol­di était heu­reuse et Ayah Bou­fas­si était à son aise parce qu’elle avait dé­jà vé­cu l’ex­pé­rience l’an pas­sé.

Les vê­te­ments pré­sen­tés pro­ve­naient de la col­lec­tion printemps-été 2018 de Jean Ai­rol­di, dont un en­semble a été confec­tion­né par sa fille de 9 ans, Li­ly-Rose. D’autres fai­saient par­tie de la col­lec­tion qué­bé­coise Ro­my et Ak­sel pour les 2 à 8 ans, prê­tés par le ma­ga­sin Au­bai­ne­rie.

Cer­tains membres du per­son­nel ont eux aus­si pré­sen­té des ha­bits.

ES­TIME DE SOI

«C’est comme une fa­mille l’école des Mar­gue­rite. C’est une pe­tite école, les gens s’im­pliquent beau­coup, donnent du temps», ex­plique Jean Ai­rol­di, qui a coa­ni­mé la soi­rée avec sa fille.

Mais l’évé­ne­ment an­nuel fait bien plus que les quelques 5000$ amas­sés, qui se­ront dé­diés à l’école, no­tam­ment pour bo­ni­fier les sor­ties et les ac­ti­vi­tés spé­ciales comme l’ex­po-science. «On veut créer de beaux souvenir de leur école pri­maire et don­ner de la mo­ti­va­tion pour le passage au se­con­daire», pré­cise M. Ai­rol­di, un In­su­laire de­puis 2009.

Le dé­ve­lop­pe­ment de l’es­time de soi fait aus­si par­ti des ob­jec­tifs du dé­fi­lé de mode.

«Des fois, ceux qui sont ti­mides sont plus ex­tra­va­gants sur la scène, et les plus ex­tra­ver­tis de­viennent plus gê­nés de­vant un au­di­toire, sou­tient une des mères qui fait aus­si par­tie du conseil d’ad­mi­nis­tra­tion de la fon­da­tion, Ly­dia Al­der. Ce n’est pas du cas­ting, c’est vrai­ment une ac­ti­vi­té lu­dique.»

Qui plus est, des en­fants de tous les âges ont dé­fi­lé, pré­sen­tant une di­ver­si­té cor­po­relle et cultu­relle re­pré­sen­ta­tive de la com­mu­nau­té.

ÉDU­CA­TION.

(Pho­to: Mé­tro Mé­dia – Del­phine Bergeron)

Ayah Bou­fas­si a im­pres­sion­né l’au­di­toire avec sa dé­marche pro­fes­sion­nelle et son as­su­rance sur les planches.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.