Multiplier les points de vue

Le Magazine de l'Île-des-Soeurs - - ACTUALITÉS (DB) - SOPHIE POIS­SON sophie.pois­son@tc.tc

PO­LI­TIQUE. Le chef du Par­ti Vert du Qué­bec de­puis 2013, Alex Tyr­rell, se­ra can­di­dat cette an­née dans la cir­cons­crip­tion de Ver­dun aux élec­tions gé­né­rales pro­vin­ciales cet au­tomne. Son in­ves­ti­ture a eu lieu mer­cre­di der­nier au parc J.-Al­bert-Ga­rié­py.

Le tren­te­naire, qui a ob­te­nu l’an pas­sé un bac­ca­lau­réat en sciences en­vi­ron­ne­men­tales à l’Uni­ver­si­té Con­cor­dia, sou­tient faire par­tie d’un mou­ve­ment jeu­nesse. Cette an­née, la moi­tié des can­di­dats ont moins de 30 ans et ils ont en plus la par­ti­cu­la­ri­té d’être com­po­sés à plus de 60% de femmes.

«On est bien plus qu’une cou­leur, in­siste le can­di­dat. On a des po­li­tiques sur l’en­semble des en­jeux. On est un par­ti éco­so­cia­liste de gauche qui dé­fend l’en­vi­ron­ne­ment, mais aus­si le sys­tème de san­té publique et l’ac­cès à l’édu­ca­tion.»

EN­VI­RON­NE­MENT

M. Tyr­rell af­firme que la pré­sence du par­ti aux élec­tions du 1e oc­tobre est d’au­tant plus im­por­tante qu’elle ap­por­te­rait de la di­ver­si­té dans les dis­cours. Il trouve que les trois par­tis po­li­tiques pré­sents à l’As­sem­blée na­tio­nale par­tagent le même point de vue sur le plan so­cial, en­vi­ron­ne­men­tal et éco­no­mique.

«On vou­drait vrai­ment ré­duire à zé­ro la consom­ma­tion de pé­trole d’ici 2050 pour res­pec­ter les en­ga­ge­ments de l’Ac­cord de Pa­ris et pour ce­la, il faut se mettre tout de suite au tra­vail, note-t-il. On voit mal­heu­reu­se­ment que le Qué­bec adopte beau­coup d’ob­jec­tifs, mais ne les suit pas.»

Le can­di­dat porte un re­gard cri­tique sur le tra­vail de la mi­nistre de l’En­vi­ron­ne­ment, Isa­belle Me­lan­çon, qui est aus­si l’ac­tuelle dé­pu­tée pro­vin­ciale de Ver­dun.

«Son bi­lan comme mi­nistre est qua­si­ment ca­tas­tro­phique. Ils ont au­to­ri­sé la frac­tu­ra­tion hy­drau­lique, ils ont po­sé des gestes pour ex­pul­ser des ma­ni­fes­tants an­ti-pé­trole en Gas­pé­sie et ils conti­nuent de don­ner en­vi­ron 300 mil­lions de dol­lars en pro­ve­nance des contri­buables à l’in­dus­trie pé­tro­lière», sou­ligne-t-il.

VER­DUN

Ori­gi­naire de Notre-Dame-de-Grâce, Alex Ty­rell a choi­si l’ar­ron­dis­se­ment qui, se­lon ses dires, se­rait le plus pro­pice à ap­por­ter la vic­toire au par­ti.

«Dans le cas de Ver­dun, on a vu que les li­bé­raux sont quand même af­fai­blis, rap­porte-t-il. Mme Me­lan­çon avait ga­gné qu’avec 35% des votes lors de l’élec­tion par­tielle et le Par­ti Vert était pas loin de 5%, donc pour nous, c’est par­mi nos meilleurs com­tés.»

Le can­di­dat ajoute que sa fa­mille a vé­cu à Ver­dun pen­dant plu­sieurs an­nées, ce qui lui a per­mis de se faire des contacts. Il se ren­dra aus­si sur place pour pro­po­ser ses idées aux ré­si­dents.

«On parle de grands pro­jets en agri­cul­ture ur­baine et liés aux trans­ports en com­mun pour le rendre plus abordable. Les ta­rifs de la STM sont ex­trê­me­ment éle­vés et on craint que peu­têtre avec le Réseau ex­press mé­tro­po­li­tain, ça va être en­core plus cher pour les usa­gers. On veut vrai­ment prendre un vi­rage de so­cié­té pour ré­duire les émis­sions, donc on doit amé­lio­rer les ser­vices en les ren­dant plus abor­dables et plus fré­quents», pré­cise-t-il.

Se­lon M. Ty­rell, les Ver­du­nois et In­su­laires de­vraient être ca­pables de dé­lais­ser leurs vé­hi­cules, de par leur proxi­mi­té avec le centre-ville, à condi­tion de fa­vo­ri­ser les trans­ports ac­tifs.

(Pho­to: Gra­cieu­se­té – Par­ti Vert du Qué­bec)

Le chef du Par­ti Vert du Qué­bec, Alex Tyr­rell, se porte can­di­dat dans la cir­cons­crip­tion de Ver­dun pour les élec­tions pro­vin­ciales.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.