De­ve­nir con­seillère d’ar­ron­dis­se­ment

Le Magazine de l'Île-des-Soeurs - - ACTUALITÉS (DB) - SOPHIE POIS­SON sophie.pois­son@tc.tc

PO­LI­TIQUE. De­puis l’au­tomne der­nier, Vé­ro­nique Trem­blay est con­seillère d’ar­ron­dis­se­ment pour le dis­trict Cham­plain – L’Îledes-Soeurs. Très heu­reuse de son im­pli­ca­tion en po­li­tique, celle qui ha­bite L’Île-des-Soeurs de­puis 23 ans sou­ligne tou­te­fois que ses fonc­tions sont par­fois mé­con­nues du grand pu­blic dont elle es­saie de se rap­pro­cher le plus sou­vent.

«Quand j’étais pe­tite, mon père a tou­jours dit que je fe­rais de la po­li­tique un jour», ra­conte Mme Trem­blay. Elle pré­cise ne pas avoir vou­lu lui don­ner rai­son, mais la construc­tion de la se­conde école pri­maire à l’île l’a par­ti­cu­liè­re­ment in­ter­pe­lée. Elle a mi­li­té avec six autres pa­rents et a ren­con­tré les par­tis des dif­fé­rents pa­liers de gou­ver­ne­ment ain­si que la Com­mis­sion sco­laire entre 2010 et 2014.

Au­jourd’hui po­li­ti­cienne, la femme de 46 ans as­sure qu’il n’y a pas de jour­née type en rai­son de la di­ver­si­té de ses fonc­tions. En dé­but de se­maine, elle est da­van­tage pré­sente sur le ter­ri­toire pour prendre en charge les af­faires ci­toyennes, même s’il lui ar­rive par­fois de se rendre à l’hô­tel de ville de Mon­tréal pour as­sis­ter au con­seil exé­cu­tif.

«Ce qu’on voit sou­vent des po­li­ti­ciens, ce sont les gens qui sont dans des évé­ne­ments pu­blics avec une bou­chée et un verre à la main. Ce qu’on voit moins, c’est la quan­ti­té d’in­for­ma­tions à lire et de réunions, c’est le sé­rieux des dé­ci­sions qui sont prises en pe­sant le pour et le contre, en fai­sant des re­cherches. Il y a beau­coup de tra­vail qui n’est pas vi­sible, mais qui est né­ces­saire pour bien as­su­mer son rôle», sou­ligne la con­seillère.

Pour faire de la po­li­tique, il faut avoir l’in­té­rêt de la chose publique, en­vie de se mê­ler de ses af­faires, être concer­né par ce qui se passe à l’ex­té­rieur de sa propre de­meure»

PAR­TAGE D’IN­FOR­MA­TION

Mme Trem­blay par­ti­cipe entre autres aux cau­cus qui per­mettent aux élus de dis­cu­ter des prio­ri­tés avant la te­nue d’un con­seil d’ar­ron­dis­se­ment. Elle a aus­si des réunions avec les di­rec­teurs de ser­vices. Elle par­ti­cipe aus­si à des co­mi­tés, comme la table des par­te­naires qui s’oc­cupe du dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique de Ver­dun.

La par­tie que l’In­su­laire af­fec­tionne le plus, c’est de sou­te­nir les gens, no­tam­ment par du par­tage d’in­for­ma­tion. «On pense par­fois qu’un banc qui est bri­sé peut être bou­gé parce que per­sonne s’en sert, mais ce n’est pas vrai. Par exemple, de la tour à condos Les Ver­rières pour al­ler à l’épi­ce­rie, les gens âgés ont be­soin de s’as­seoir dans le parc de la Fon­taine», rap­porte-t-elle.

Son tra­vail est cen­sé être à temps par­tiel, mais elle a choi­si d’en faire son unique ac­ti­vi­té pro­fes­sion­nelle. Elle s’y consacre donc à temps plein et pro­fite des ho­raires flexibles.

ÉQUIPE

Vé­ro­nique Trem­blay a été at­ti­tré au dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique par le maire Jean-Fran­çois Pa­ren­teau. «J’ai dé­jà eu mon en­tre­prise, je sié­geais sur le CA du Centre lo­cal de dé­ve­lop­pe­ment, puis sur le CA de PME MTL, et j’ai tra­vaillé dans un ma­ga­zine d’af­faires, énu­mère-t-elle. J’ai tou­jours ai­mé le monde des af­faires et son dé­ve­lop­pe­ment, donc c’était na­tu­rel. Je pense aus­si qu’il y a peu d’élus que ça pas­sionne au­tant que moi.»

Elle exerce ses fonc­tions no­tam­ment en col­la­bo­ra­tion avec la So­cié­té de dé­ve­lop­pe­ment com­mer­cial (SDC), PME MTL et le Réseau d’af­faires de Ver­dun (RAV). Elle met aus­si un point d’hon­neur à amé­lio­rer la sé­cu­ri­té dans son ter­ri­toire, par exemple avec l’ajout de dos d’âne aux abords des écoles pri­maires, ain­si que la pro­pre­té avec no­tam­ment plus de ra­mas­sage de pou­belles les fins de se­maine dans le parc Ar­thur-Ther­rien.

La con­seillère in­siste sur la bonne en­tente qui ré­side dans l’ar­ron­dis­se­ment, ce qui lui est d’au­tant plus bé­né­fique qu’elle est en­tou­rée d’élus qui en sont à leur se­cond man­dat, mis à

— Vé­ro­nique Trem­blay, con­seillère d’ar­ron­dis­se­ment

part Ma­rie-Jo­sée Pa­rent qui est ac­tuel­le­ment en congé ma­ter­ni­té.

«Il y a énor­mé­ment de choses à ap­prendre alors je pense que par­fois dans mes ques­tions, ils voient le che­min qu’ils ont par­cou­ru, mais je pense que par­fois j’ap­porte un re­gard neuf», ra­conte Mme Trem­blay.

Elle re­con­naît que le pre­mier mois et de­mi, il s’agis­sait es­sen­tiel­le­ment de for­ma­tion et qu’en­core au­jourd’hui, son tra­vail est un ap­pren­tis­sage de tous les jours.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.