Dé­cep­tion au­tour du nou­veau golf

Le Magazine de l'Île-des-Soeurs - - LA UNE - DEL­PHINE BER­GE­RON del­phine.ber­ge­ron@tc.tc

AF­FAIRES. Golf Exé­cu­tif Mon­tréal, la nou­velle en­ti­té du golf de L’Île-des-Soeurs, est ou­vert aux abon­ne­ments an­nuels de­puis le dé­but août, à par­tir de 10 000$. Le nou­veau plan d’af­faires ne semble in­clure ni cours ni camps pour les jeunes, contrai­re­ment aux ser­vices of­ferts lors de sa fer­me­ture pour ré­no­va­tion, il y a deux ans.

L’ab­sence d’ac­ces­si­bi­li­té pour les ré­si­dents contre­vient aux exi­gences du contrat d’ex­ploi­ta­tion si­gné avec la Ville de Mon­tréal en 2006, en plus de faire ré­son­ner une forte dé­cep­tion au­près de la po­pu­la­tion. Au­pa­ra­vant do­té d’une aca­dé­mie et d’un camp pour les jeunes, au­cune de ces op­tions n’ap­pa­raissent pour le mo­ment sur leur site in­ter­net.

«J’ai en­du­ré les vas-et-viens des ca­mions pen­dant deux ans, la pous­sière par­tout, en me di­sant qu’après, j’au­rais un golf où frap­per des balles», si­gnale Georges Athans, un ex-cham­pion du monde de ski nau­tique, qui ha­bite l’île de­puis 24 ans.

«Ce qui n’est pas clair dans le contrat, c’est ce que la Ville peut faire s’il contre­vient au rè­gle­ment», dit un autre in­su­laire, Ri­chard Bou­dreau. À l’île de­puis 18 ans, il a ache­té une ré­si­dence pré­ci­sé­ment à cô­té du golf puisque lui et sa fa­mille sont des joueurs as­si­dus.

Le maire de Ver­dun, Jean-Fran­çois Pa­ren­teau, confirme que la Ville n’a pas été avi­sée de la mo­di­fi­ca­tion de la mis­sion du golf. Il sou­tient que le conten­tieux est en train de va­li­der les clauses du contrat ini­tial, dans le­quel le golf s’en­gage à ac­cor­der une prio­ri­té d’ac­cès aux Ver­du­nois.

Je suis vrai­ment fâ­ché de ne pas pou­voir jouer au golf à cô­té de chez moi. J’ai em­mé­na­gé dans le sec­teur à cause de la proxi­mi­té du golf.»

« — Ri­chard Bou­dreau, golfeur in­su­laire

AL­TER­NA­TIVES

Gilles Re­my est un ins­truc­teur de golf membre du Pro­gramme d’en­sei­gne­ment spor­tif du Qué­bec (PESQ). Il a tra­vaillé pen­dant quatre ans au Golf de L’Île-des-Soeurs comme res­pon­sable de l’aca­dé­mie. «J’ai ado­ré ce pro­jet et j’y ai mis tout mon coeur», dit-il, main­te­nant at­tris­té que les an­ciens clients et élèves de l’île ne puissent plus avoir ac­cès, comme avant, au golf de l’île.

Il tra­vaille au­jourd’hui au Mys­tic Pines Golf, à Kah­na­wake, avec d’autres an­ciens ins­truc­teurs du golf de L’Île-des-Soeurs, Yves de Re­pen­ti­gny, Shau­heen Na­kh­ja­va­ni et Ba­dr Ja­ma­li. Ils y re­trouvent une cin­quan­taine d’an­ciens élèves, une cen­taine d’an­ciens clients et quelques ex­membres de l’île, es­time l’en­trai­neur. Ce nou­veau par­cours est en train de dé­ve­lop­per un camp de jour qui de­vrait être ef­fec­tif en 2020. Gilles Re­my s’oc­cupe aus­si des si­mu­la­teurs de golf, pen­dant l’hi­ver, à la ré­si­dence Sé­lec­tion de L’Île-desSoeurs

C’est un des en­droits fré­quen­tés par Ri­chard Bou­dreau, en plus du Club de Golf Par­cours du Cerf, à Lon­gueuil. Il est aga­cé de de­voir faire deux heures de trans­port en rai­son du tra­fic cau­sé par les tra­vaux du nou­veau pont Cham­plain, pour frap­per des balles pen­dant une heure, lui qui ha­bite à cinq mi­nutes d’un ter­rain.

Le pro­prié­taire de Golf Exé­cu­tif Mon­tréal, Pierre Emond, n’a pas re­tour­né les ap­pels de IDS/Ver­dun Heb­do.

(Pho­to: IDS/Ver­dun Heb­do – Del­phine Ber­ge­ron)

An­cien di­rec­teur de l’aca­dé­mie du golf de L’Île-des-Soeurs, Gilles Re­my (à droite) donne main­te­nant ses cours au Mys­tic Pines Golf, à Kah­na­wake, en com­pa­gnie d’autres en­trai­neurs de golf qui étaient ja­dis sur l’île.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.