Pas­sion­née de sciences

Le Messager La Salle - - ACTUALITÉS - PAS­CA­LINE DA­VID

ÉDU­CA­TION. Âgée de 13 ans, Al­li­son En­go est ca­pable de me­ner une ex­pé­rience scien­ti­fique, de l’hy­po­thèse à la conclu­sion. La jeune La­sal­loise a rem­por­té la mé­daille d’or de l’ex­po-sciences pan­ca­na­dienne, à Ot­ta­wa, pour son pro­jet qui consiste à ana­ly­ser les ef­fets des an­ti­oxy­dants sur la fé­con­di­té et la lon­gé­vi­té des mouches à fruits.

Avec son ex­pé­rience in­ti­tu­lée «How fly are an­tioxi­dants?», Al­li­son s’est dé­mar­quée lo­ca­le­ment, ré­gio­na­le­ment, puis a ra­flé l’or à l’ex­pos­ciences Qué­bec d’avril. La sé­lec­tion lui a per­mis d’être choi­sie avec 35 autres Qué­bé­cois pour la fi­nale pan­ca­na­dienne, qu’elle a éga­le­ment rem­por­tée.

L’évé­ne­ment, ou­vert à tous les jeunes de 6 à 20 ans, en­cou­rage l’émer­gence d’une re­lève scien­ti­fique et re­pré­sente une ma­nière unique, au-de­là des cours, de par­faire ses connais­sances en choi­sis­sant un su­jet à ex­plo­rer.

«Je ne m’at­ten­dais pas à ça, il y avait 500 per­sonnes ve­nant de par­tout au Ca­na­da qui com­pé­ti­tion­naient», lance l’élève de la Royal West Aca­de­my, si­tuée à Mon­tréal-ouest.

Al­li­son a re­çu une bourse de 4 000 $ à la Wes­tern Uni­ver­si­ty, en On­ta­rio. Sa mère, Ter­ry En­go, se dit très fière. «C’est une pas­sion. Elle a tou­jours été cu­rieuse de tout», ajoute-t-elle.

GE­NÈSE

La ré­flexion d’al­li­son a dé­mar­ré lorsque sa mère lui a fait boire de la soupe de Go­ji, un fruit riche en an­ti­oxy­dants. «Elle m’a dit que ça al­lait amé­lio­rer ma san­té, ex­plique-t-elle. Sauf que cette soupe a un goût hor­rible, alors j’ai dé­ci­dé de vé­ri­fier si ma mère avait rai­son.»

En fai­sant plus de re­cherches, elle a ob­ser­vé qu’il n’exis­tait pas de preuve scien­ti­fique des ef­fets cla­més par l’in­dus­trie des ali­ments san­té,

AL­LER PLUS LOIN

Tou­te­fois, pour avan­cer au ni­veau ré­gio­nal de la com­pé­ti­tion, Al­li­son de­vait trou­ver un la­bo­ra­toire plus pro­fes­sion­nel que sa propre mai­son. Après avoir en­voyé d’in­nom­brables cour­riels, elle a fi­na­le­ment re­çu une ré­ponse po­si­tive du doc­teur Paul Las­co, de l’uni­ver­si­té Mcgill.

«Il a été vrai­ment gé­né­reux, lance la La­sal­loise. Son équipe m’a ai­dée pour le pro­to­cole, et à ob­te­nir le bon ma­té­riel.»

Elle a tes­té son hy­po­thèse sur plus de 1 000 dro­so­philes. Elle en a conclu que les mouches vi­vaient moins long­temps lors­qu’elles sont ex­po­sées aux an­ti­oxy­dants et n’étaient pas né­ces­sai­re­ment plus fer­tiles.

Al­li­son En­go, qui s’est beau­coup amu­sée tout au long du che­mi­ne­ment, sou­haite conti­nuer son pro­jet dans le fu­tur, avec des sou­ris ou des ani­maux plus proches des êtres hu­mains.

(Pho­to: Gra­cieu­se­té)

La La­sal­loise de 13 ans, Al­li­son En­go, a re­çu l’une des dix mé­dailles d’or de l’ex­pos­ciences pan­ca­na­dienne, grâce à son pro­jet sur les ef­fets des an­ti­oxy­dants.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.