Zom­bie boy n’est plus

Le Messager La Salle - - CULTURE -

VE­DETTE. Le man­ne­quin ori­gi­naire de La­salle Rick Ge­nest, alias Zom­bie Boy, est dé­cé­dé la se­maine der­nière, dans des cir­cons­tances qui res­tent à être éclair­cies. Il avait 32 ans.

Une en­quête est en cours pour dé­ter­mi­ner s’il s’agit d’un geste vo­lon­taire ou d’un ac­ci­dent qui a me­né à sa mort, le ven­dre­di 3 août.

Éle­vé dans une fa­mille ou­vrière, Rick Ge­nest était cé­lèbre pour ses ta­touages re­cou­vrant presque tout son corps, de la tête aux pieds, lui va­lant le sur­nom de Zom­bie boy. La trans­for­ma­tion a dé­bu­té dès l’âge de 16 ans, après s’être fait re­ti­rer une tu­meur au cer­veau.

En 2011, il a en­re­gis­tré un Re­cord Guin­ness pour ses 178 des­sins d’in­sectes et ceux de 138 os hu­mains, des ta­tous réa­li­sés no­tam­ment par l’ar­tiste mont­réa­lais Franck Le­wis

La car­rière du mo­dèle et DJ avait vé­ri­ta­ble­ment pris son en­vol après sa par­ti­ci­pa­tion à la vi­déo­clip de la chan­teuse amé­ri­caine La­dy Ga­ga, Born this way.

«Icône de la scène ar­tis­tique et du monde de la mode, cet in­no­va­teur, à contre-cou­rant de la culture po­pu­laire, a su char­mer tous les coeurs», a écrit sur Fa­ce­book son agence, Dul­ce­do Management.

L’ar­tiste au­rait cé­lé­bré son 33e an­ni­ver­saire le 7 août. (PD)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.