Trois po­li­ciers of­fi­ciel­le­ment ré­in­té­grés

Le Nouvelliste - - LA UNE - MA­THIEU LA­MOTHE ma­thieu.la­mothe@le­nou­vel­liste.qc.ca

TROIS-RI­VIÈRES — Le conseil mu­ni­ci­pal de Trois- Ri­vières a en­té­ri­né, en séance spé­ciale jeu­di, la ré­in­té­gra­tion de trois des quatre po­li­ciers im­pli­qués dans l’ar­res­ta­tion mus­clée d’Alexis Va­de­bon­coeur en 2013.

Réunis en ma­ti­née, les conseillers ont donc sui­vi la re­com­man­da­tion du di­rec­teur de la Sé­cu­ri­té pu­blique de Trois-Ri­vières (SPTR), Re­né Mar­tin, vi­sant l a ré­in­té­gra­tion de Bar­ba­ra Provencher, Marc-An­dré St-Amant et Do­mi­nic Pro­no­vost. En ce qui concerne le qua­trième po­li­cier im­pli­qué dans cette af­faire, Ke­ven Des­lau­riers, son dos­sier fait tou­jours l’ob­jet d’un ap­pel de la dé­ci­sion de la Cour du Qué­bec.

Les agents Provencher et St-Amant re­trou­ve­ront leurs col­lègues po­li­ciers le 13 août. Do­mi­nic Pro­no­vost pour­sui­vra quant à lui sa car­rière en tant que po­li­cier­pom­pier au sein du Ser­vice des in­cen­dies tri­flu­vien à comp­ter de lun­di pro­chain, et ce, en ver­tu d’un pri­vi­lège que lui confère la conven­tion col­lec­tive.

Fait à no­ter, Bar­ba­ra Provencher et Marc- An­dré St- Amant ont ré­cem­ment été blan­chis par le com­mis­saire en dé­on­to­lo­gie po­li­cière. Ce der­nier a par contre conclu que Ke­ven Des­lau­riers et Do­mi­nic Pro­no­vost « ne se sont pas com­por­tés de ma­nière à pré­ser­ver la confiance et la consi­dé­ra­tion que re­quièrent leurs fonc­tions, en for­mu­lant des com­men­taires in­ap­pro­priés lors du vi­sion­ne­ment d’une vi­déo » de l’ar­res­ta­tion d’Alexis Va­de­bon­coeur. Mais comme les ci­ta­tions qui ont été re­te­nues par le com­mis­saire contre M. Pro­no­vost ne sont pas en lien avec les ac­cu­sa­tions cri­mi­nelles aux­quelles il fai­sait face et qu’elles n’en­traî­ne­raient pas un congé­die­ment se­lon la ju­ris­pru­dence, il peut donc être trans­fé­ré chez les pom­piers comme plu­sieurs de ses confrères l’ont été en 2015.

« En re­gar­dant l’en­semble du dos­sier, nous étions ren­dus à al­ler vers l’avant et à re­gar­der com­ment on pou­vait ré­gler ce dos­sier-là car nous de­vions in­évi­ta­ble­ment le ré­gler » , in­dique le di­rec­teur de la SPTR, Re­né Mar­tin.

Au­tant pour M. St- Amant et Mme Provencher q u e p o u r M. Pro­no­vost, des plans de ré­in­té­gra­tion ont été éla­bo­rés et se­ront mis en place afin de fa­vo­ri­ser leur ré­in­té­gra­tion.

« Les plans de ré­in­té­gra­tion com­prennent de la for­ma­tion, du ju­me­lage et des séances d’in­for­ma­tion car le tra­vail a évo­lué en cinq ans. Pour M. Pro­no­vost, ce se­ra éga­le­ment une mise à j our de ses connais­sances en ma­tière d’in­cen­die», ex­plique M. Mar­tin.

Le chef de po­lice sou­tient que ces trois re­tours sont ac­cueillis à bras ou­verts pour ses troupes.

« L’en­semble des po­li­ciers ont ap­puyé de­puis cinq ans leurs col­lègues. Évi­dem­ment, ce sont des si­tua­tions qu’on ne sou­haite pas au sein d’un corps de po­lice. Il n’y a pas de ga­gnant dans un évé­ne­ment comme ça, au­tant la Ville que les per­sonnes vi­sées par les ac­cu­sa­tions», pré­cise-t-il.

À la suite de l’ac­quit­te­ment des trois po­li­ciers, l’As­so­cia­tion des po­li­ciers- pom­piers de l a Ville de Trois- Ri­vières a en­tre­pris des dé­marches afin qu’ils puissent re­trou­ver leur em­ploi. Le pré­sident de ce syn­di­cat, Louis Lesage, ac­cueille donc à bras ou­verts cette dé­ci­sion du conseil mu­ni­ci­pal.

DÉ­DOM­MA­GE­MENT

En ce qui concerne le dé­dom­ma­ge­ment que re­ce­vront les trois po­li­ciers ré­in­té­grés afin de com­pen­ser les pertes sa­la­riales qu’ils ont su­bies au cours de leur sus­pen­sion, au­tant la di­rec­tion que le syn­di­cat pré­cisent que rien n’a en­core été dé­ci­dé et que des dis­cus­sions re­la­ti­ve­ment à cette épi­neuse ques­tion au­ront lieu cet au­tomne.

On se sou­vien­dra que l’ar­res­ta­tion d’Alexis Va­de­bon­coeur en 2013 ain­si que les nom­breux cha­pitres qui ont sui­vi ont fait cou­ler beau­coup d’encre. Les images cap­tées par une ca­mé­ra de sur­veillance du Cé­gep de Trois- Ri­vières lais­saient no­tam­ment croire à une ar­res­ta­tion mus­clée. On y voyait les po­li­ciers as­se­ner des coups à Va­de­bon­coeur qui était cou­ché au sol avec une arme non loin de lui. Le sus­pect ve­nait de cam­brio­ler une phar­ma­cie.

Les plans de ré­in­té­gra­tion com­prennent de la for­ma­tion, du ju­me­lage et des séances d’in­for­ma­tion car le tra­vail a évo­lué en cinq ans. Pour M. Pro­no­vost, ce se­ra éga­le­ment une mise à jour de ses connais­sances en ma­tière d’in­cen­die.

— PHO­TO: FRAN­ÇOIS GER­VAIS

Le pré­sident de l’As­so­cia­tion des po­li­ciers- pom­piers de la Ville de Trois- Ri­vières, Louis Lesage.

— PHO­TO: STÉ­PHANE LES­SARD

Le di­rec­teur de la Sé­cu­ri­té pu­blique de Trois- Ri­vières, Re­né Mar­tin.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.