À Shawinigan, c’est l’Es­couade bleue

Le Nouvelliste - - ACTUALITÉS - LAU­RENCE CHARTRAND

SHAWINIGAN — Du c ôté de Shawinigan, une pa­trouille for­mée de cinq étu­diantes en en­vi­ron­ne­ment est res­pon­sable de la sen­si­bi­li­sa­tion concer­nant l’uti­li­sa­tion de l’eau.

L’Es­couade bleue a no­tam­ment comme mis­sion d’en­cou­ra­ger les gens à or­ga­ni­ser des évé­ne­ments éco­res­pon­sables.

« Quand u n é v é n e ment s e dé­roule sur le ter­ri­toire de la ville, l’es­couade va pou­voir ap­puyer les or­ga­ni­sa­teurs pour amé­lio­rer l e u r s p r a t i q u e s e nvi r o nne­men­tales » , a ex­pli­qué Fran­çois St-Onge, di­rec­teur des com­mu­ni­ca­tions à la Ville de Shawinigan.

L’équipe a par­ti­ci­pé entre autres au Fes­ti­val de pêche de SaintJean-des-Piles et à la Foire en ville de Shawinigan.

Con­trai­re­ment à la Pa­trouille verte à Trois- Ri­vières, l’Es­couade bleue n’est pas res­pon­sable de don­ner des constats d’in­frac­tion en lien avec l’ar­ro­sage. Ce sont plu­tôt des agents à la ré­gle­men­ta­tion qui ont cette res­pon­sa­bi­li­té.

« Quand l’es­couade va dé­tec­ter des ac­tions à cor­ri­ger, elle va don­ner des so­lu­tions » , a in­di­qué M. St- Onge.

En plus d’en­cou­ra­ger une uti­li­sa­tion res­pon­sable de l’eau po­table, l’Es­couade bleue tra­vaille éga­le­ment pour la pré­ser­va­tion des berges près de cours d’eau.

Par exemple, l’équipe a par­ti­ci­pé à la plan­ta­tion d’ar­bustes sur des bandes ri­ve­raines au cours de l’été.

Pour ce qui est de la ré­gle­men­ta­tion, les ci­toyens de Shawinigan peuvent ar­ro­ser leur pe­louse du 1er juin au 1er sep­tembre.

Les ci­toyens de Shawinigan peuvent consul­ter le site web de la Ville, où se trouve la ré­gle­men­ta­tion dé­taillée.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.