Se battre et agir pour notre fu­tur

Le Nouvelliste - - OPINIONS -

L’au­teure de ce texte s’ex­prime dans la fou­lée de la dé­cla­ra­tion d’état d’ur­gence cli­ma­tique des jeunes de la Mau­ri­cie.

Il faut nous ré­duire à notre plus simple ex­pres­sion.

Ces­sons d’abu­ser de nos titres d’hommes. Pen­sons à être hu­main. Pen­sons à nos be­soins pri­mor­diaux et à ce qui nous est né­ces­saire avant de plon­ger dans des fo­lies qui abusent de la gé­né­ro­si­té de la pla­nète.

Nous dé­cla­rons l’ur­gence cli­ma­tique pour deux choses: faire prendre conscience aux gens du drame que nous su­bis­sons, et les pous­ser à agir. Et nous pous­ser à agir. Nous ne pou­vons pas nous voi­ler la face, nous ne pou­vons plus consi­dé­rer les chan­ge­ments cli­ma­tiques comme un concept pu­re­ment abs­trait.

Non, c’est dans le concret. C’est main­te­nant.

C’est pour­quoi il faut nous ré­duire à notre plus simple ex­pres­sion.

Quels sont nos réels be­soins? Qu’est- ce qui est pri­mor­dial et qu’est- ce qui est un dé­sir cau­sé par notre so­cié­té? De quoi avons- nous be­soin? Bien moins, bien moins que ce que nous consom­mons.

Si je dois vivre dans un monde désa­gré­gé par notre fo­lie de sur­con­som­ma­tion, aus­si bien le chan­ger pen­dant qu’il est en­core temps.

Aus­si bien se battre pour notre fu­tur, plu­tôt que de se pa­va­ner dans le pré­sent.

Aus­si bien agir que de dé­truire.

Mé­gane De­ni­court Élève de 1re se­con­daire École se­con­daire des Pion­niers Trois- Ri­vières

Plu­sieurs jeunes de la Mau­ri­cie ont pris part à une dé­cla­ra­tion d’état d’ur­gence cli­ma­tique.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.