In­trigues à la cour

Le Nouvelliste - - CINÉMA -

ÉRIC MOREAULT Le So­leil

L’his­toire est un riche ter­reau dra­ma­tique. Sur­tout quand elle concerne l a royau­té, avec ses in­trigues et ses jeux de cou­lisses. Comme dans L’échange des prin

cesses où des ma­riages ar­ran­gés sont cen­sés ame­ner paix et pros­pé­ri­té à la France et à l’Es­pagne après une longue guerre. Mais ça ne se passe pas tou­jours comme pré­vu avec des en­fants…

Nous sommes en 1721. Le Duc d’Or­léans ( Oli­vier Gour­met), ré­gent de Louis XV ( Igor van Des­sel), 11 ans, a une idée pour conso­li­der son pou­voir: ma­rier sa fille Louise- Éli­sa­beth ( Ana­ma­ria Var­to­le­mei), 12 ans, à l’ hé­ri­tier du trône d’Es­pagne, Louis ( Ka­cey Mot­tet Klein).

En échange, l e roi d’Es­pagne ( Lam­bert Wil­son), un homme fra­gile han­té par la mort de ses sol­dats, doit cé­der sa fille Ma­rie Vic­toire, trois ans, au fu­tur roi de France.

S’amorce alors, pour un temps, un étrange film de route où les deux prin­cesses pro­gressent à car­rosse vers leurs nou­velles vies. Une fois ins­tal­lées et con­dam­nées à jouer aux adultes mal­gré leurs dé­si­rs en­fan­tins, les deux filles vont dif­fi­ci­le­ment ap­pri­voi­ser leurs des­ti­nées im­po­sées.

Louise- Éli­sa­beth, ado­les­cente re­belle et in­so­lente, pré­fère jouir

de sa dame de com­pa­gnie plu­tôt que d’ac­com­plir son de­voir conju­gal au­près du prince, un jeune homme in­tro­ver­ti et ro­man­tique.

Quant à la pe­tite Ma­rie Vic­toire, elle est com­plè­te­ment dé­pas­sée par l es évè­ne­ments et souffre du re­jet de Louis XV, qui tente tant bien que mal de di­ri­ger son royaume l ors­qu’il ac­cède à sa ma­jo­ri­té… à 13 ans ! Marc Du­gain ( Une exé­cu­tion

or­di­naire) adapte avec f aste, tant en images qu’en cos­tumes, l e ro­man épo­nyme de Chan­tal Tho­mas. La dé­mons­tra­tion est évi­dente: les prin­cesses sont des viandes à ma­rier, dont l es hommes dis­posent à leur guise, les sou­met­tant aux ca­lom­nies et aux ja­lou­sies de la cour.

La le­çon d’ his­toire n’est pas in­utile (elle de­meure d’ac­tua­li­té), mais on en sai­sit vite les te­nants et abou­tis­sants. Ce manque de ten­sion mine un ré­cit dra­ma­tique qui au­rait ga­gné à plus de dé­me­sure. Le por­trait est trop lisse, mal­gré de fortes per­for­mances de Gour­met et Wil­son. Ana­ma­ria Var­to­le­mei est aus­si re­mar­quable en jeune in­sou­mise.

Igor van Des sel se tire bien d’af­faire en Louis XV im­pas­sible. C’est sur­tout la ma­tu­ri­té et l’in­tel­li­gence du pe­tit roi, qui voit clair dans les ma­noeuvres de son en­tou­rage, qui re­tiennent notre at­ten­tion. L’ échange des prin­cesses

de­meure un long mé­trage grin­çant et cu­rieu­se­ment très ac­tuel. Les fé­rus de films à cos­tumes vont ado­rer.

— PHO­TO FOURNIE PAR AXIA FILMS

Igor van Des­sel se tire bien d’af­faire en Louis XV im­pas­sible.

AXIA FILMS — PHO­TO FOURNIE PAR

Ana­ma­ria Var­to­le­mei est re­mar­quable en jeune in­sou­mise.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.