DES MIL­LIONS $ POUR LES FA­MILLES

Le Nouvelliste - - LA UNE - CA­RO­LINE PLANTE

Le gou­ver­ne­ment Le­gault a pré­sen­té une mise à jour éco­no­mique qui pré­voit des in­ves­tis­se­ments sup­plé­men­taires de 857 mil­lions $ en 2019-2020

Le gou­ver­ne­ment Le­gault pro­fite de la per­for­mance « re­mar­quable » de l ’éco­no­mie pour de­van­cer la réa­li­sa­tion d’en­ga­ge­ments phares, dont la bo­ni­fi­ca­tion de l’al­lo­ca­tion fa­mille.

Il a pré­sen­té une mise à jour éco­no­mique jeu­di, qui pré­voit des in­ves­tis­se­ments sup­plé­men­taires de 857 mil­lions $ en 2019- 2020, dont la plu­part sont ré­ser­vés aux pa­rents de jeunes en­fants.

Contrai­re­ment à l’an der­nier, le mi­nistre des Fin an ces,Eric Gi­rard, s’est pré­sen­té seul de­vant les ca­mé­ras, dans l’édi­fice centenaire du mi­nis­tère, un an­cien pa­lais de jus­tice si­tué dans le Vieux- Qué­bec.

Il a re­mi­sé le gi­gan­tesque dra­peau qué­bé­cois qui lui avait ser­vi de dé­cor en no­vembre 2018, alors qu’il était ac­com­pa­gné du pre­mier mi­nistre Fran­çois Le­gault et d’une cin­quan­taine de fi­gu­rants ca­quistes.

M.Gi­rar­da fait état, jeu­di, d’un sur­plus bud­gé­taire de 4,8 mil­liards $ pour l’exer­cice 20182019. Il a dit en­vi­sa­ger un sur­plus de 1,4 mil­liard $ pour 2019- 2020, après les ver­se­ments au Fonds des gé­né­ra­tions.

AL­LO­CA­TION FA­MILLE PLUS GÉ­NÉ­REUSE

Af­fir­mant vou­loir être « gé­né­reux en­vers les contri­buables » , mais « res­pon­sable » , il a an­non­cé des amé­lio­ra­tions à l’al­lo­ca­tion fa­mille, cette aide fi­nan­cière ver­sée à toutes les fa­milles ayant des en­fants de moins de 18 ans.

En cam­pagne élec­to­rale, la Coa­li­tion ave­nir Qué­bec ( CAQ) avait pro­mis de don­ner un ré­pit fi­nan­cier aux fa­milles qui dé­cident d’avoir plus d’un en­fant.

Do­ré­na­vant, les fa­milles du Qué­bec re­ce­vront le même mon­tant pour chaque en­fant, peu im­porte le rang de cet en­fant dans la fa­mille. Ce sont près de 679 000 fa­milles qui re­ce­vront en moyenne 779 $ de plus par an­née, et ce, dès jan­vier.

Con­crè­te­ment, une fa­mille à faible ou à moyen re­ve­nu ayant deux en­fants bé­né­fi­cie­ra d’une hausse des on al­lo­ca­tion de 750 $. Le gain pour une fa­mille à plus haut re­ve­nu se­ra de 642 $.

Pour les fa­milles de trois en­fants, le gain pour­ra at­teindre 1500 $ jus­qu’à un re­ve­nu fa­mi­lial de 163 467 $. Au- de­là de ce ni­veau de re­ve­nu, le gain se­ra de 990 $.

TA­RIF UNIQUE DE GAR­DE­RIE

De plus, le gou­ver­ne­ment dé­crète dès main­te­nant le re­tour au ta­rif unique dans les ser­vices de garde sub­ven­tion­nés. Les pa­rents paie­ront donc 8,25 $ par jour et n’ au­ront plus à four­nir une contri­bu­tion ad­di­tion­nelle mo­du­lée se­lon le re­ve­nu fa­mi­lial.

C’est une éco­no­mie moyenne de 1100 $ pour 140 000 fa­milles, se­lon le gou­ver­ne­ment, qui pré­cise que la me­sure est ré­tro­ac­tive au 1er jan­vier 2019. Les pa­rents n’au­ront donc pas à payer de contri­bu­tion ad­di­tion­nelle lors de la pro­duc­tion de leur pro­chaine dé­cla­ra­tion de re­ve­nus.

Au­cun al­lè­ge­ment fi­nan­cier n’est pré­vu pour les pa­rents dont les en­fants fré­quentent les gar­de­ries non sub­ven­tion­nées. Or, le mi­nistre de la Fa­mille, Ma­thieu La­combe, se montre ou­vert à les ai­der dans les pro­chains mois.

« L’idée, ce n’est pas de par­ler d’une com­pen­sa­tion, ce n’est pas de par­ler de quelque chose d’équi­valent, mais c’est d’en­voyer un mes­sage qu’on pense aus­si à ces pa­rents-là », a-t-il dé­cla­ré en marge de l’an­nonce.

BAISSE DES TA­RIFS DE STA­TION­NE­MENT

Troi­sième me­sure: une ré­duc­tion im­por­tante, dès le prin­temps pro­chain, des ta­rifs de sta­tion­ne­ment dans les dif­fé­rents éta­blis­se­ment s de san­té du Qué­bec.

Les deux pre­mières heures se­ront gra­tuites, et le ta­rif maxi­mal se­ra de 7 $ à 10 $ par jour se­lon les ré­gions. La mi­nistre de la San­té, Danielle McCann, pré­sen­te­ra dans les pro­chaines se­maines les mo­da­li­tés d’ap­pli­ca­tion de la nou­velle grille ta­ri­faire.

Des in­ves­tis­se­ments de 25 mil­lions $ en 2019- 2020, de 120 mil­lions $ en 2020- 2021 et en 2021- 2022, de 132 mil­lions $ en 2022- 2023 et de 145 mil­lions $ en 2023- 2024 sont pré­vus, afin d’ im­plan­ter les nou­veaux ta­rifs et com­pen­ser les éta­blis­se­ments.

Par ailleurs, le mi­nistre Gi­rard a dé­cla­ré que le sur plus de 1,4 mil­liard $ l’an pro­chain per­met­tra no­tam­ment de faire face à un ra­len­tis­se­ment pos­sible de l’ éco­no­mie et lut­ter contre les chan­ge­ments cli­ma­tiques.

Il pré­dit que les re­ve­nus de la Bourse du car­bone se­ront in­suf­fi­sant s pour sou­te­nir le fu­tur plan d’ élec­tri­fi­ca­tion des trans­ports du mi­nistre del’ En­vi­ron­ne­ment, Be­noit Cha­rette.

«Il de­vra y avoir des ef­forts consi­dé­rables et je sou mets l’ hy­po­thèse que les re­ve­nus de la Bourse du car­bone ne se­ront pas suf­fi­sants et qu’une part des sur­plus pour­rait ai der » , a-t-il af­fir­mé en confé­rence de presse.

La mise à jour éco­no­mique de jeu­di pré­voit éga­le­ment des hausses sa­la­riales d’en­vi­ron 2 % pour les 500000 em­ployés du sec­teur pu­blic, l’équi­valent de l’in­fla­tion, et ce, avant même le dé­but des né­go­cia­tions.

Il est pré­vu qu’en 2019, la pro­gres­sion du pro­duit in­té­rieur brut s’éta­bli­ra à 2,4 %, une hausse de 0,6 point de pour­cen­tage par rap­port aux pré­vi­sions du bud­get de mars der­nier.

L’ob­jec­tif de ré­duire le poids de la dette à 45 % du PIB se­ra at­teint au cours de la pré­sente an­née fi­nan­cière, es­time par ailleurs le gou­ver­ne­ment.

Pour les fa­milles de trois en­fants, le gain pour­ra at­teindre 1500 $ jus­qu’à un re­ve­nu fa­mi­lial de 163 467 $. Au- de­là de ce ni­veau de re­ve­nu, le gain se­ra de 990 $.

— PHO­TO LA PRESSE CA­NA­DIENNE

Le mi­nistre des Fi­nances, Eric Gi­rard, a pré­sen­té jeu­di la mise à jour éco­no­mique du gou­ver­ne­ment Le­gault, qui pré­voit des in­ves­tis­se­ments sup­plé­men­taires de 857 mil­lions $ en 2019-2020.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.