SAINT-VA­LEN­TIN

> Des cher­cheurs de l’UQTR s’in­té­ressent au ro­man­tisme > Vague d’amour au centre-ville de Trois-Ri­vières

Le Nouvelliste - - LA UNE - PAULE VER­MOT- DESROCHES pver­[email protected]­nou­vel­liste.qc.ca

TROIS- RI­VIÈRES — Il y au­ra de l’amour dans l’air au centre-ville de Trois- Ri­vières en ce ven­dre­di de Saint-Va­len­tin, alors que l’équipe de Trois- Ri­vières Centre pré­pare une ky­rielle de sur­prises tant pour les com­mer­çants, les gens d’af­faires que les vi­si­teurs du centre-ville tri­flu­vien.

Dé­jà, tôt ven­dre­di ma­tin, l es tra­vailleurs et les pas­sants ont pu aper­ce­voir des pan­cartes ins­tal­lées aux quatre coins des rues des Forges et Notre- Dame, ré­pé­tant le slo­gan de Trois- Ri­vières Centre, « Ma ville a un coeur » . Par ailleurs, tout au long de la jour­née, di­verses sur­prises at­tendent au­tant les com­mer­çants, les gens d’af­faires et tous ceux qui sou­hai­te­ront ve­nir faire un tour au centre- ville, des sur­prises qui de­meurent en­core à cette heure se­crètes...

La di­rec­trice gé­né­rale de TroisRi­vières Centre, Ge­na Dé­ziel, ex­plique que l’or­ga­nisme sou­haite, par ce pro­jet, i nvi­ter l es gens à re­dé­cou­vrir le centre-ville tout en fai­sant la pro­mo­tion de l’achat lo­cal.

« I l y a dé­jà un mo­ment que nous uti­li­sons le slo­gan Ma ville a un coeur, et l a j our­née de l a

Saint-Va­len­tin était le mo­ment i dé­al pour pas­ser de l a pa­role aux actes et i nci­ter l es gens à ve­nir eux aus­si t émoi­gner de leur amour pour le centre-ville » , ex­plique- t- elle.

Tout au long de la jour­née, le pu­blic est i nvi­té à t émoi­gner j us­te­ment de cet amour par l e biais de té­moi­gnages ou de pho­tos qui pour­ront être dé­po­sées sur la page Fa­ce­book de TroisRi­vières Centre. « On veut que l es gens nous disent ce qu’ils aiment de l eur centre- ville. Ils peuvent nous f aire dé­cou­vrir leur coin fa­vo­ri, d’une trou­vaille, d’un res­tau­rant, d’un com­merce. C’est une grande vague d’amour qu’on veut créer » , men­tionne Mme Dé­ziel.

Par ailleurs, à mi­di, l es gens d’af­faires et com­mer­çants sont in­vi­tés à se rendre chez Cho­co­la­to de la rue des Forges afin d’y re­ce­voir une sur­prise de la part de Trois- Ri­vières Centre dans le cadre d’un Mi­di- tra­vailleurs.

« On o ubl i e p a r f o i s q ue l e centre- vi l l e, c’e s t 425 en­tre­prises, mais c’est aus­si un quar­tier his­to­rique, un mi­lieu de vie. Il y a tel­le­ment de belles choses à dé­cou­vrir et on sou­haite que les gens se l’ap­pro­prient tout en en­cou­ra­geant l’achat lo­cal et les com­merces d’ici » , ajoute celle qui in­vite le pu­blic à res­ter à l’af­fût toute la jour­née des sur­prises qui fe­ront leur ap­pa­ri­tion un peu par­tout.

— PHO­TO: COUR­TOI­SIE

Des pan­cartes ont été ins­tal­lées, jeu­di soir, aux quatre coins des rue des Forges et Notre- Dame, ré­pé­tant le slo­gan de Trois- Ri­vières Centre, «Ma ville a un coeur».

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.