Une ac­ti­vi­té ori­gi­nale Jouer au ho­ckey au fond d’une pis­cine

Sport. Chaque mar­di et ven­dre­di à la pis­cine Jo­seph-Char­bon­neau du quar­tier Ville­ray, les membres du club CAMO mettent masques, palmes et tu­bas pour jouer au ho­ckey. Va­riante sous-ma­rine de la ver­sion sur glace, cette dis­ci­pline mé­con­nue par­tage peu de si

Le Progrès Villeray - - LA UNE - NI­CO­LAS LEDAIN ni­co­las.ledain@tc.tc

Il y a bien une ron­delle, des bâ­tons, deux équipes de six joueurs et deux buts, mais la com­pa­rai­son entre les deux sports s’ar­rête là. Au ho­ckey sous-ma­rin, l’ef­fort, la stra­té­gie et la vi­sion du jeu dif­fèrent to­ta­le­ment de ce­lui pra­ti­qué sur glace.

« C’est sûr qu’on a tous joué au ho­ckey sur glace au Qué­bec, mais ça n’a au­cun lien avec le ho­ckey sous-ma­rin. C’est mieux d’avoir un back­ground de na­geur», ex­plique Ka­rine De­sau­tels, membre du club CAMO de Ville­ray.

Cette an­cienne plon­geuse a dé­ve­lop­pé une pas­sion pour ce sport en rai­son de son ori­gi­na­li­té.

« La pre­mière chose qui nous ac­croche, c’est que ça se joue en trois di­men­sions. On peut pas­ser par-des­sus, en des­sous ou à cô­té des autres joueurs. Ça prend de la tech­nique, de la ra­pi­di­té et il faut être en forme. C’est tel­le­ment dif­fé­rent de tous les autres sports », ajoute la joueuse.

« C’est très car­dio­vas­cu­laire et dy­na­mique. Il n’y a pas beau­coup de sports qui sont en apnée et dy­na­miques. C’est aus­si très axé sur le jeu d’équipe, tout le monde at­taque et dé­fend en équipe. »

Jo­seph Ra­voa­han­gy, joueur du CAMO de­puis

une di­zaine d’an­nées.

Un sport mé­con­nu, mais an­cien

Le ho­ckey sous-ma­rin a été in­ven­té par un plon­geur en An­gle­terre au mi­lieu du XXe siècle. Il est pra­ti­qué au Ca­na­da de­puis les an­nées 60, mais a été struc­tu­ré in­ter­na­tio­na­le­ment dans les an­nées 80. On compte au­jourd’hui une di­zaine de clubs au ni­veau na­tio­nal. Si ce sport est en­core mé­con­nu au Qué­bec, le CAMO a été créé il y a qua­rante ans dans Ro­se­mont et a for­mé de nom­breux grands joueurs de cette dis­ci­pline. Par­mi eux, Yves Le­beau, 61 ans, pra­tique en­core le ho­ckey sous-ma­rin deux fois par se­maine à la pis­cine Jo­seph-Char­bon­neau. Membre du CAMO de­puis sa créa­tion, il a fait par­tie de l’équipe na­tio­nale et a été sa­cré cham­pion du monde en 1986 en Aus­tra­lie. Ce titre in­ter­na­tio­nal est au­jourd’hui en­core la seule mé­daille d’or rem­por­tée par l’uni­fo­lié dans l’his­toire de ce sport.

« Nous étions pas mal com­blés de ta­lent. On était très en forme et on avait un beau jeu d’équipe. En fi­nale, on avait bat­tu les Aus­tra­liens qui étaient cham­pions du monde en titre. Ils nous avaient pris à la lé­gère parce qu’on était cin­quième du mon­dial d’avant, se sou­vient M. Le­beau. Je suis en­core très fier de ce­la. On le sa­voure en­core à l’oc­ca­sion entre nous. »

Un mon­dial à Qué­bec

Le ho­ckey sous-ma­rin est au­jourd’hui do­mi­né par la France, la Nou­velle-Zé­lande, l’Afrique du Sud, l’Aus­tra­lie et la Tur­quie et le Ca­na­da fi­gure «en mi­lieu de pe­lo­ton», se­lon Jo­seph Ra­voa­han­gy.

Mais le ving­tième cham­pion­nat mon­dial va avoir lieu à Qué­bec du 20 au 28 juillet 2018 et les ath­lètes ca­na­diens es­pèrent pro­fi­ter de l’avan­tage de jouer à do­mi­cile pour bien fi­gu­rer dans cette com­pé­ti­tion. Quatre joueurs du CAMO se­ront par­mi l’équipe mas­cu­line, dont Jo­seph Ra­voa­han­gy.

« Il y a une grande fierté. Ce se­ra ma pre­mière fois et la pre­mière fois, on n’est ja­mais vrai­ment prêts, même si on a beau se pré­pa­rer », es­time-t-il.

Chez les femmes, Ka­rine De­sau­tels se­ra la seule re­pré­sen­tante du club de Ville­ray dans l’équipe na­tio­nale.

«C’est un ac­com­plis­se­ment per­son­nel, mais c’est sur­tout un grand hon­neur de me dire que je m’en­traîne pour ra­me­ner une mé­daille pour mon pays, même si mon sport est tel­le­ment peu connu que ce se­ra comme une gloire sous le ta­pis », sou­rit la joueuse du CAMO.

(PHO­TO GRA­CIEU­SE­Té / CAMO)

Le club CAMO de Ville­ray est le seul club de ho­ckey sous-ma­rin à Mon­tréal.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.