Un dé­fi pour 7000 ath­lètes avec dé­fi­ciences di­verses

Sport. Du­rant sept jours, des mil­liers de jeunes avec des dé­fi­ciences di­verses par­ti­cipent au Dé­fi spor­tif Al­terGo. C’est le plus grand évé­ne­ment pa­ra­lym­pique au Ca­na­da.

Le Progrès Villeray - - PETITES ANNONCES CLASSÉES - AMINE ESSEGHIR

Le Dé­fi spor­tif Al­terGo se tient jus­qu’au 29 avril au com­plexe spor­tif Claude-Ro­billard, si­tué à la li­mite d’Ahunt­sic et de Ville­ray. Il a été créé en 1984. Il a ga­gné en po­pu­la­ri­té jus­qu’à réunir cette an­née pour son 35e an­ni­ver­saire près de 7000 ath­lètes avec des dé­fi­ciences di­verses.

« Nous sommes au maxi­mum de ce qu’on faire, mais il y a beau­coup de de­mandes et on pour­rait double le nombre de par­ti­ci­pants », a as­su­ré Mo­nique Le­febvre, di­rec­trice et fon­da­trice de cet évé­ne­ment.

Est-ce qu’il fau­dra at­tendre en­core 35 ans pour pou­voir mul­ti­plier par deux le nombre d’ath­lètes ? « Ce­la pren­drait juste un peu plus d’ar­gent », a af­fir­mé Mme Le­febvre.

L’évé­ne­ment né­ces­site un bud­get de 2,5 M$. Des fonds amas­sés avec le sou­tien des di­vers pa­liers gou­ver­ne­men­taux et de com­man­di­taires pri­vés. L’évé­ne­ment mo­bi­lise éga­le­ment 1300 bé­né­voles pour 23 000 heures de tra­vail.

Cet en­goue­ment pour le sport chez les per­sonnes avec dé­fi­cience, no­tam­ment dans le mi­lieu sco­laire a pris de l’am­pleur avec le temps.

Il y a quelques an­nées les jeunes avec des han­di­caps étaient ex­clus quand il s’agis­sait d’édu­ca­tion phy­sique.

« La so­cié­té a évo­lué et la com­mis­sion sco­laire comme les dif­fé­rentes ins­tances ont sui­vi » a sou­li­gné Ca­the­rine Ha­rel-Bour­don pré­si­dente de la Com­mis­sion sco­laire de Mon­tréal (CSDM).

Sur les 74 000 élèves ins­crits dans les éta­blis­se­ments de la CSDM, 13 000 vivent avec des dé­fi­ciences.

Par­mi ces jeunes spor­tifs Édouard Ga­gné, 12 ans, élève en cin­quième an­née à l’école pri­maire Jacques-Rous­seau, à An­jou. At­teint du trouble du spectre de l’au­tisme, il par­ti­cipe à la com­pé­ti­tion de saut en lon­gueur et à la course 50m.

« Le sport c’est mo­ti­vant, c’est bon pour la san­té, c’est très di­ver­tis­sant et c’est bien pour s’oc­cu­per quand on n’a rien à faire », a-t-il dit.

« Pour la CSDM, il fal­lait s’ajus­ter pour ré­pondre aux be­soins et ce n’est pas tant fi­nan­cier, mais c’est vrai­ment adap­ter des cours et des pratiques aux dif­fé­rents élèves », a sou­li­gné Mme Ha­rel-Bour­don.

La CSDM par exemple, dis­pose d’éta­blis­se­ments spé- cia­li­sés pour des en­fants avec des be­soins im­por­tants si­non, des élèves avec des han­di­caps sont ins­crits dans des classes dis­tinctes si­tuées dans des écoles ré­gu­lières ou d’autres suivent des cours dans des classes or­di­naires. Le sport fait par­tie des ma­tières en­sei­gnées.

(PHO­TO GRA­CIEU­SE­Té – Dé­FI SPOR­TIF AL­TERGO)

Le Dé­fi spor­tif Al­terGo est un évé­ne­ment in­ter­na­tio­nal qui ras­semble des ath­lètes d’élite et de la re­lève de toutes les dé­fi­ciences. Il contri­bue à l’in­clu­sion so­ciale de tous les ath­lètes han­di­ca­pés.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.