Un nou­vel es­pace de tra­vail ouvre dans La Pe­tite-Pa­trie

En­tre­prises. Un nou­vel es­pace col­la­bo­ra­tif a ré­cem­ment ou­vert ses portes dans La Pe­tite-Pa­trie, of­frant une cin­quan­taine de places pour les per­sonnes en quête d’un lieu afin de pour­suivre leurs pro­jets.

Le Progrès Villeray - - LA UNE - EM­MA­NUEL DELACOUR em­ma­nuel.delacour@tc.tc

Le Cor­né­lien, si­tué au 6692, rue Saint-Denis, ré­pond à la de­mande ac­crue d’en­droits dans les­quels les tra­vailleurs au­to­nomes peuvent s’af­fai­rer, mais aus­si se re­trou­ver et par­ta­ger.

Si les quar­tiers cen­traux comme Le Pla­teau – Mont-Royal et Ville-Ma­rie pos­sèdent dé­jà leur lot de lieux si­mi­laires, Éric Mo­nette, fon­da­teur et pro­prié­taire de l’en­tre­prise, voit une op­por­tu­ni­té d’étendre la ten­dance dans Ro­se­mont – La Pe­tite-Pa­trie.

«Avec l’im­par­ti­tion des en­tre­prises, on re­trouve de plus en plus de pi­gistes sur le mar­ché du tra­vail. Ceux-ci se re­trouvent sou­vent dans les ca­fés, mais ce­la de­vient presque une nui­sance pour ces com­merces, parce que les gens ne prennent qu’une seule con­som­ma­tion et ils y res­tent pour plu­sieurs heures. Les ca­fés et res­tau­rants ont be­soin d’une ro­ta­tion de leur clien­tèle», ex­plique le pro­prié­taire du Cor­né­lien.

C’est pour­quoi ce­lui-ci croit que les es­paces de co­wor­king sont là pour res­ter. En plus d’of­frir un lieu dans le­quel ses clients peuvent ac­com­plir leurs tâches, des salles de confé­rence se­ront aus­si dis­po­nibles, une né­ces­si­té pour plu­sieurs pe­tites start-ups qui n’au­raient au­tre­ment pas ac­cès à un lieu com­mun pour ef­fec­tuer des pré­sen­ta­tions par exemple.

« À force de lire sur le su­jet des es­paces de co­wor­king je me suis ren­du compte que plu­sieurs de ces pi­gistes ont sou­vent be­soin d’un lieu pour bri­ser leur isolement. Les gens ont be­soin de se ren­con­trer. Ça leur per­met de sor­tir de chez eux où mille et une autres dis­trac­tions les em­pêchent de tra­vailler. »

Éric Mo­nette, pro­prié­taire de l’es­pace de tra­vail Le Cor­né­lien.

Dé­jà, ce der­nier pense à ou­vrir son éta­blis­se­ment à des soi­rées de lec­ture pu­bliques, à des ver­nis­sages ou même à des pe­tites con­fé­rences.

Le pro­prié­taire a aus­si lan­cé une cam­pagne de so­cio­fi­nan­ce­ment sur la pla­te­forme Ha­ri­cot.ca, et s’est en­ga­gé à « ai­der la com­mu­nau­té en don­nant ac­cès à notre es­pace aux per­sonnes qui vivent avec un Trouble dé­fi­ci­taire de l’at­ten­tion avec ou sans hy­per­ac­ti­vi­té (TDAH) et leurs fa­milles », une cause qui est chère à M. Mo­nette, lui-même père d’un en­fant vi­vant avec un TDAH.

GRACIEUSETé

Le Cor­né­lien offre des es­paces de tra­vail col­la­bo­ra­tifs dans La Pe­tite-Pa­trie.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.