Des élèves de l’école Saint-Gré­goi­reLe-Grand s’im­pro­visent au­teurs

Fes­ti­val du Ja­mais Lu Culture. Dans le cadre d’un pro­jet de mé­dia­tion cultu­relle, des élèves de l’école Saint-Gré­goire-Le­Grand ont pré­sen­té, sous forme d’une lec­ture jeune pu­blic, des textes de leur cru au Fes­ti­val du Ja­mais Lu.

Le Progrès Villeray - - PETITES ANNONCES CLASSÉES - MA­RIE-PIER GA­GNé

Le pro­jet en ques­tion, in­ti­tu­lé Trois point zé­ro, a été réa­li­sé par les élèves d’une classe de 6e an­née de cette école de Ville­ray. Ré­di­gés lors d’ate­liers d’écri­ture pen­dant l’an­née sco­laire, les six cours textes té­moignent d’un monde sub­mer­gé par le vir­tuel. «Un monde que l’on sent fra­gile, sur le point de bas­cu­ler, et dans le­quel ils re­ven­diquent avec force leur hu­ma­ni­té, cé­lèbrent l’ami­tié, et ap­pellent au changement», dé­crit l’or­ga­ni­sa­tion du Fes­ti­val du Ja­mais Lu.

Se fa­mi­lia­ri­ser avec l’écri­ture

L’au­teur Éric Noël, qui a pré­si­dé les ate­liers d’écri­ture, a sou­li­gné que cette ac­ti­vi­té per­met­tait aux jeunes de se fa­mi­lia­ri­ser avec le théâtre de fa­çon pro­fes­sion­nelle. Les textes des jeunes ont été lus par des ac­teurs re­con­nus, lors de la soi­rée du 8 mai, au Théâtre des Écu­ries. « Ils re­çoivent le même trai­te­ment que les autres au­teurs, af­firme M. Noël. On leur fait vivre les pre­mières lec­tures, aux­quelles ils peuvent don­ner leurs com­men­taires. On les in­clut au pro­ces­sus en en­tier. C’est une ex­pé­rience qui se rap­proche vrai­ment de la réa­li­té. » Même s’il a l’ha­bi­tude des textes de théâtre, M. Noël men­tionne que de tra­vailler avec des jeunes est une ex­pé­rience en soi pour lui. « Ils sont éton­nants, ils n’ont pas de filtre, ex­plique- t- il. Tout est per­mis, ils sont libres et ce­la donne des ré­sul­tats im­pres­sion­nants. J’en ap­prends beau­coup d’eux pen­dant les ate­liers. » Se­lon M. Noël, un tel pro­jet per­met aus­si aux élèves de s’ap­pro­prier leur quar­tier. « On leur fait dé­cou­vrir en même temps un lieu cultu­rel de Ville­ray, qu’il fi­nisse par s’ap­pro­prier. C’est beau de voir à quel point ils de­viennent at­ta­chés et fiers de leur pro­jet et de leur quar­tier » , conclut l’ar­tiste.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.