En­det­tée, la Ca­sa d’Ita­lia cherche du fi­nan­ce­ment

Com­mu­nau­té. Une im­por­tante dette force la Ca­sa d’Ita­lia à lan­cer une cam­pagne de fi­nan­ce­ment afin d’amas­ser 3 M$ d’ici dé­cembre 2018.

Le Progrès Villeray - - NEWS - EM­MA­NUEL DE­LA­COUR em­ma­nuel.de­la­cour@tc.tc

Vé­ri­table pi­lier de la com­mu­nau­té ita­lienne à Mon­tréal L’or­ga­nisme à but non lu­cra­tif veut rem­bour­ser son hy­po­thèque de 2M$ contrac­tée il y a six ans pour la ré­no­va­tion de son im­meuble em­blé­ma­tique qui sied au 505, rue Jean-Ta­lon Est. L’ar­gent col­lec­té per­met­trait aus­si de res­tau­rer les ar­chives de la Ca­sa, de fi­nan­cer sa bi­blio­thèque, de créer une école de cui­sine ita­lienne et d’ins­tal­ler un Mu­sée per­ma­nent entre ses murs.

«Lorsque je suis ar­ri­vé en poste, la Ca­sa d’Ita­lia avait be­soin de chan­ge­ment. En pre­nant connais­sance de la dette de deux mil­lions, nous avons mis un plan en place. Nous avons amas­sé 300 000 $ en dé­cembre 2017 pour évi­ter la faillite, puis nous avons éta­bli un ob­jec­tif, trou­ver trois mil­lions de dol­lars d’ici dé­cembre 2018 », ra­conte Gi­no Ber­ret­ta, pré­sident du conseil d’ad­mi­nis­tra­tion de la Ca­sa d’Ita­lia.

Dé­jà, un to­tal de 525 000 $ a été oc­troyé par di­vers do­na­teurs à cette cause, ce qui est de bon au­gure, se­lon Sa­bi­no Gras­si, membre du conseil d’ad­mi­nis­tra­tion de l’or­ga­nisme et res­pon­sable de la cam­pagne de fi­nan­ce­ment.

Lors des der­niers mois, ce­lui-ci a connu d’im­por­tants cham­bou­le­ments dans la ges­tion de l’éta­blis­se­ment, puisque l’échec d’un pro­jet de fu­sion de plu­sieurs as­so­cia­tions ita­liennes au sein de la Ca­sa a en­traî­né la dé­mis­sion en bloc de son conseil d’ad­mi­nis­tra­tion. Seule­ment trois membres de l’équipe ori­gi­nelle, dont M. Gras­si, y siègent en­core. Par la suite, M. Ber­ret­ta est en­tré en poste en sep­tembre 2017 pour re­dres­ser la si­tua­tion au coeur de l’or­ga­nisme.

« Le dé­fi im­mé­diat que l’on a iden­ti­fié était de re­payer notre dette », in­siste-t-il.

D’au­tant plus que la Ca­sa a joué un rôle ma­jeur dans l’éta­blis­se­ment des pre­miers im­mi­grants ita­liens au Qué­bec.

« La Ca­sa a beau­coup d’his­toire. Nos pa­rents et grands-pa­rents y sont ve­nus lors­qu’ils ont im­mi­gré pour se trou­ver de l’em­ploi et du lo­ge­ment. C’est im­por­tant de res­pec­ter ce qu’elle a fait pour nous et c’est pour ce­la qu’il faut l’ai­der. »

Se­lon la di­rec­trice de la Ca­sa d’Ita­lia, Ma­ris­sa Cél­li, l’or­ga­nisme compte au­jourd’hui près de 250 membres cor­po­ra­tifs et pri­vés.

Construite en 1936, la bâ­tisse de la Ca­sa d’Ita­lia est un im­por­tant sym­bole de la com­mu­nau­té ita­lienne de Mon­tréal et un brillant exemple du mou­ve­ment ar­chi­tec­tu­ral Art dé­co.

Jo­seph Broc­co­li­ni, vice-pré­sident de Broc­co­li­ni Construc­tion et pré­sident d’hon­neur de la cam­pagne.

FA­BRI­ZIO INTRAVAIA

Gi­no Ber­ret­ta (à droite), Sa­bi­no Gras­si et Jo­seph Broc­co­li­ni.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.