Mai­son Shoe­box: les pro­prié­taires pris de court

Lo­ge­ment. Plu­sieurs ci­toyens pré­parent une ri­poste au mo­ra­toire sur la dé­mo­li­tion des maisons du type shoe­box ré­cem­ment imposé par l’Ar­ron­dis­se­ment.

Le Progrès Villeray - - PETITES ANNONCES CLASSÉES - EM­MA­NUEL DELACOUR em­ma­nuel.delacour@tc.tc

Un tout nou­veau groupe Fa­ce­book, qui compte dé­jà 78 membres à l’in­ten­tion de dé­fendre les droits des pro­prié­taires de ces pe­tites de­meures da­tant du dé­but du siècle der­nier, mais aus­si leur per­mettre d’échan­ger sur les dé­fis qu’ils ren­contrent. «Ma conjointe et moi sommes pro­prié­taires d’une shoe­box et nous avons lan­cé ce groupe parce que l’im­po­si­tion du mo­ra­toire nous in­ter­pelle. Nous nous po­sons plu­sieurs questions: com­bien de temps ce mo­ra­toire du­re­ra-t-il? Quels se­ront les cri­tères pris en compte pour l’agran­dis­se­ment et la dé­mo­li­tion des shoe­box? Les ci­toyens se­ron­tils consul­tés?», af­firme Wil­fried Cor­deau, ré­sident de Ro­se­mont – La Pe­tite-Pa­trie. En ef­fet, l’avis de mo­tion passé le 7 mai lors du con­seil d’Ar­ron­dis­se­ment vient contre­car­rer ses am­bi­tions d’agran­dir sa de­meure, qui est dé­sor­mais trop pe­tite se­lon ce der­nier. «Lorsque nous l’avons ac­quise, nous n’étions qu’un couple, mais nous avons main­te­nant deux en­fants. Nous au­rons be­soin de plus d’es­paces quand ils se­ront ado­les­cents», sou­ligne M. Cor­deau. De­puis, de nom­breux pro­prié­taires lui ont fait part de leur «co­lère» et sur­prise de­vant la nou­velle ré­gle­men­ta­tion mu­ni­ci­pale. «Les gens ont été pris de court. On au­rait ai­mé avoir des séances d’in­for­ma­tion pu­blique avant que ce mo­ra­toire soit ap­prou­vé», confie-t-il. En ef­fet, le groupe créé par M. Cor­deau sa­lue «cette dé­marche de protection de ce pa­tri­moine ar­chi­tec­tu­ral mont­réa­lais sou­vent né­gli­gé», mais de­mande à ce «que la voix des pro­prié­taires de ces maisons soit aus­si prise en compte dans la ré­flexion et les dé­bats en­tou­rant les ré­gle­men­ta­tions fu­tures.» Ce der­nier se dit im­pa­tient de ren­con­trer les élus de Ro­se­mont – La Pe­tite-Pa­trie pour leur faire part de ses inquiétudes. En at­ten­dant, plu­sieurs membres du re­grou­pe­ment comptent se pré­sen­ter lors du pro­chain con­seil d’Ar­ron­dis­se­ment, pré­vu le 4 juin.

(EM­MA­NUEL DELACOUR)

Les pro­prié­taires de maisons shoe­box veulent que leurs voix soient en­ten­dues.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.