Une épi­ce­rie zé­ro dé­chet li­vrée à do­mi­cile

En­tre­prise. Cer­tains ré­si­dents de Ro­se­mont – La Pe­tite-Pa­trie se­ront par­mi les pre­miers à pro­fi­ter d’une toute nou­velle pla­te­forme de com­mande d’épi­ce­rie en ligne gour­mande et zé­ro dé­chet.

Le Progrès Villeray - - LA UNE - EM­MA­NUEL DELACOUR em­ma­nuel.delacour@tc.tc

De­puis près de six mois, les créa­teurs de Bo­coBo­co s’af­fairent à mettre sur pied une en­tre­prise de li­vrai­son de pro­duits lo­caux trans­por­tés dans des conte­nants réuti­li­sables qui vien­dra bien­tôt s’éta­blir dans le Mile-Ex.

Ceux-ci ou­vri­ront en juin leur pro­jet-pi­lote, qui s’adres­se­ra tout d’abord à une clien­tèle dans la proxi­mi­té de l’ar­ron­dis­se­ment, pour en­suite lan­cer of­fi­ciel­le­ment le pro­jet à l’au­tomne à Mont­réal.

Le prin­cipe est simple: l’en­tre­prise fait af­faire avec des com­mer­çants mont­réa­lais afin d’of­frir des pro­duits lo­caux et de qua­li­té, qui pré­parent chaque jour leurs com­mandes re­çues la veille. Le tout est trans­por­té par vé­lo car­go et voi­ture élec­trique dans des conte­nants réuti­li­sables puis est ap­por­té dans les fri­gos de Bo­coBo­co pour en­fin être dis­tri­bué aux clients. Les bo­caux et conte­nants en verre vides sont ré­cu­pé­rés par l’en­tre­prise qui les lave et les sté­ri­lise dans ses ins­tal­la­tions.

«On s’est pen­ché sur les obs­tacles à faire une épi­ce­rie zé­ro dé­chet et on a consta­té que le simple fait de de­man­der aux com­mer­çants de prendre leurs pro­duits dans des bo­caux pou­vait en faire hé­si­ter plus d’un. Aus­si, pour trou­ver tous les ar­ticles de qua­li­té que l’on dé­sire, il faut par­fois vi­si­ter plus d’un com­merce. Avec Bo­coBo­co, on re­trouve plu­sieurs com­mer­çants sous la même pla­te­forme», ex­plique Mar­tin Le Bas, co-créa­teur de l’en­tre­prise.

Le pro­jet a dé­jà réus­si à tis­ser des liens avec plus d’une tren­taine de bou­lan­gers, pois­son­niers, bou­chers et épi­ciers de par­tout dans la mé­tro­pole. L’ob­jec­tif des par­te­naires d’af­faires est d’avoir à por­tée de main 45 com­mer­çants et de créer 14 em­plois d’ici trois ans.

Plus de 170 per­sonnes sont dé­sor­mais ins­crites au site

«Nous es­ti­mons que nous pour­rions per­mettre à un client de ré­duire sa pro­duc­tion de dé­chet de 31 ki­lo­grammes par an­née, ce qui re­pré­sente 15 sacs à pou­belle de taille moyenne.»

in­ter­net, par­mi les­quelles les pre­miers tes­teurs de la pla­te­forme se­ront sé­lec­tion­nés. Si tout se dé­roule comme pré­vu, les pre­mières li­vrai­sons, qui se fe­ront une fois la se­maine pour com­men­cer au coût de 5$, dé­bu­te­ront en juin. Les en­tre­pre­neurs s’at­tendent tou­te­fois à ce que la ca­dence s’ac­cé­lère ra­pi­de­ment.

«Le rêve c’est de per­mettre aux gens de prendre part au zé­ro dé­chet sans qu’ils ne s’en rendent compte, in­siste Mme Ro­chat. On sait qu’il y a un en­goue­ment pour ce style de consom­ma­tion à Mont­réal, car l’an der­nier près de 7000 per­sonnes étaient pré­sentes lors du Fes­ti­val zé­ro dé­chet.»

C’est d’ailleurs lors de l’édi­tion 2018 de cet évé­ne­ment en oc­tobre pro­chain que se fe­ra le lan­ce­ment of­fi­ciel de Bo­coBo­co. Il est en­core pos­sible de s’ins­crire en ligne pour le pro­jet-pi­lote.

Lau­ren Ro­chat, co-créa­trice de Bo­coBo­co

(GRA­CIEU­SE­TÉ)

Lau­ren Ro­chat et Mar­tin Le Bas lancent Bo­coBo­co, une en­tre­prise qui offre de li­vrer des pro­duits lo­caux dans votre as­siette, sans créer de dé­chets.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.