Un pe­tit coin d’Ita­lie dans Ville­ray

Le ca­fé Chez Vi­to s’est so­li­de­ment ins­tal­lé dans le pay­sage de Ville­ray grâce à une large carte de ca­fés. L’éta­blis­se­ment va bien­tôt s’agran­dir pour of­frir de nou­veaux pro­duits, le tout dans une am­biance tou­jours cha­leu­reuse.

Le Progrès Villeray - - NEWS - QUEN­TIN PARISIS

De­puis six ans, Vi­to est ins­tal­lé au 151 de la rue Ville­ray, à quelques en­ca­blures du Parc Jarry, et il fait le bon­heur des ama­teurs de ca­fé.

«Mon ca­fé vient d’Ita­lie, d’une pe­tite place près de Bo­logne qui s’ap­pelle Faen­za» ex­plique le pro­prié­taire des lieux, ac­cou­dé au comp­toir qui longe les murs de cet éta­blis­se­ment au dé­cor simple, tout en bois, mais très cha­leu­reux.

«Pen­dant un voyage en Ita­lie, à Ve­nise, j’ai vu toute une sé­rie de pe­tits bars comme ce­lui-ci, et je voyais que ça rou­lait fort» ex­plique Vi­to, né à Mon­tréal d’un père ori­gi­naire de la Cam­pa­nie et d’une mère ca­la­braise.

Vi­to s’est ins­tal­lé sur ce coin de rue après avoir tra­vaillé pen­dant 18 ans au Ca­fé Olym­pi­co, l’ins­ti­tu­tion si­tuée dans le Mile-End, et il per­pé­tue une tra­di­tion fa­mi­liale à tra­vers son mé­tier.

«Mon père tra­vaillait dé­jà à l’Olym­pi­co. Quand j’étais pe­tit, j’avais une caisse de lait et je mon­tais des­sus pour ajus­ter la ma­chine» se sou­vient-il.

«Mon père a com­men­cé, après il y a eu mon frère, puis j’ai pris mon tour aus­si» ajoute-t-il.

De­puis son ins­tal­la­tion, la ré­pu­ta­tion du ca­fé de Chez Vi­to n’a fait que s’ac­croitre, au point que sa clien­tèle dé­passe lar­ge­ment les fron­tières du quar­tier.

«J’avais une base de clients de l’Olym­pi­co, mais des gens viennent de West Island, de La­val… En six ans, nous avons fait une grosse clien­tèle» dé­taille l’en­tre­pre­neur.

Vi­to compte aus­si sur sa ca­pa­ci­té à réa­li­ser des évè­ne­ments sai­son­niers, comme des fes­ti­vi­tés pour Hal­lo­ween, pour Noël, ou comme en ce mo­ment, à l’oc­ca­sion de la Coupe du monde de soc­cer.

«Pen­dant Al­le­magne Mexique, nous avons eu beau­coup de Mexi­cains. Ils ont ga­gné, c’était la fête», s’amuse Vi­to.

Vi­to bo­ni­fie son offre

Ins­tal­lé de­puis 2012 dans une an­cienne la­ve­rie, le ca­fé Chez Vi­to va bien­tôt s’agran­dir et étof­fer son offre com­mer­ciale.

L’éta­blis­se­ment va ain­si pro­po­ser des smoo­thies et des sa­lades. Les tra­vaux de­vraient dé­bu­ter à l’au­tomne et se ter­mi­ner avant Noël. De quoi sa­tis­faire en­core plus de monde, et se pla­cer un peu plus comme un lieu in­con­tour­nable de Mon­tréal.

(PHO­TO QUEN­TIN PARISIS / Mé­TRO Mé­DIA)

De­puis six ans, le ca­fé Chez Vi­to s’est taillé une so­lide ré­pu­ta­tion et va s’agran­dir après l’été.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.