«Sur le coup, je pen­sais que c’était fi­ni»

Le Progrès Weekend - - SPORTS - DAVE AINSLEY

La car­rière de l’an­cien dé­fen­seur des Sa­gue­néens Da­vid Noël a failli prendre une tour­nure dra­ma­tique le 3 oc­tobre der­nier quand il a été at­teint d’un bâ­ton di­rec­te­ment à l’oeil droit. For­cé au re­pos pen­dant près de trois mois, le porte-cou­leurs des Fo­reurs de Val-d’Or a ef­fec­tué un re­tour au jeu au dé­but de la nou­velle an­née même s’il garde des sé­quelles mi­neures de sa mésa­ven­ture. « C’était en désa­van­tage nu­mé­rique. J’étais de­vant le but et ce n’était vrai­ment pas dans le jeu. Le bâ­ton m’a le­vé dans l’oeil et je n’ai pas pu vrai­ment ré­agir. C’est pas­sé sous ma vi­sière », re­late l’ar­rière de 19 ans qui dis­pu­te­ra un qua­trième match de­puis son re­tour sa­me­di face aux Sa­gue­néens.

« Sur le coup, je pen­sais que ce se­rait fi­ni pour tout ce qui était ho­ckey. J’ai eu peur, c’est cer­tain. Ça s’est bien re­mis », as­sure Da­vid Noël, pré­ci­sant que sa pupille de­vrait de­meu­rer un peu plus grosse que celle de gauche, ce qui oc­ca­sionne une pe­tite vi­sion em­brouillée per­ma­nente. Il porte do­ré­na­vant un pro­tec­teur fa­cial com­plet qu’il de­vrait gar­der jus­qu’à la fin de la sai­son.

Au cours de sa ré­adap­ta­tion, l’ar­rière na­tif de Qué­bec n’a pas eu le droit de faire d’ac­ti­vi­té phy­sique pen­dant deux mois com­plets avant de re­prendre gra­duel­le­ment l’en­traî­ne­ment. Il n’a donc dis­pu­té que neuf ren­contres de­puis le dé­but de la sai­son alors que toutes les équipes de la Ligue de ho­ckey ju­nior ma­jeur du Qué­bec en ont une qua­ran­taine au comp­teur. « Re­ve­nir au jeu, sur le

— PHO­TO LE PRO­GRÈS, RO­CKET LA­VOIE

Da­vid Noël a ra­té trois mois d’ac­tion après avoir été at­teint à l’oeil par un bâ­ton, le 3 oc­tobre der­nier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.