Une sai­son ex­cep­tion­nelle

Le Progres de Coaticook - - La Une - VINCENT CLICHE vincent.cliche@tc.tc

COA­TI­COOK. L’heure est aux bi­lans pour les ac­teurs du monde tou­ris­tique de la Val­lée. Somme toute, les at­traits de la grande ré­gion de Coa­ti­cook ont tous connu une sai­son es­ti­vale ex­cep­tion­nelle.

«Ç’a été une très belle sai­son pour tout le monde, s’en­thou­siasme l’agente de dé­ve­lop­pe­ment tou­ris­tique de la MRC de Coa­ti­cook, Ju­lie Sage. On re­cense des hausses d’acha­lan­dage pra­ti­que­ment par­tout.»

Avec ses 155 500 vi­si­teurs, Fo­res­ta Lu­mi­na a pour­sui­vi son rôle de lo­co­mo­tive pour l’en­semble des at­traits de la Val­lée. Même le Parc de la gorge de Coa­ti­cook, qui agit à titre d’hôte du par­cours noc­turne, a vu une aug­men­ta­tion de plus de 20 % du nombre de ses vi­si­teurs de­puis le dé­but de l’an­née. Ils sont en ef­fet plus de 300 000 à s’y être poin­tés.

Les re­cords s’ad­di­tionnent aus­si pour d’autres ren­dez-vous, dont les Comp­to­nales ain­si que le Sha­zam­fest.

À Saint-Ve­nant- de-Pa­quette, pe­tit ha­meau d’à peine 130 ha­bi­tants, on a ac­cueilli plus de 6000 vi­si­teurs lors des dif­fé­rentes ac­ti­vi­tés à la Mai­son de l’arbre, au Mu­sée- église ain­si que dans les sen­tiers poé­tiques.

La po­pu­la­ri­té s’étend éga­le­ment aux cam­pings de la ré­gion, où on note une hausse du taux d’oc­cu­pa­tion. «À Compton ain­si qu’au Pont cou­vert ( Wa­ter­ville), on réus­sit à com­bler les jour­nées en se­maine grâce à l’ef­fet Fo­res­ta Lu­mi­na», com­mente Mme Sage.

Le Mu­sée Beaulne a connu une hausse de 13 % de ses cu­rieux du­rant la pé­riode es­ti­vale. Le Sa­lon d’an­tan, ins­tal­lé au Pa­villon des arts et de la culture de Coa­ti­cook, a éga­le­ment connu un bel été.

Quant au Bu­reau d’ac­cueil tou­ris­tique de Coa­ti­cook, plus de 18 000 vi­si­teurs ont fran­chi les tour­ni­quets cet été, une aug­men­ta­tion de 25 %. Les spec­tacles de Steve Roy, «La Vi­rée d’Al Ca­pone» et «La Ci­té des géants», ont ac­cueilli bon nombre de cu­rieux. «On croit en faire une offre en for­fait, car les gens vou­laient les voir «back to back» la même soi­rée», dit Ju­lie Sage.

Les plus pe­tites mu­ni­ci­pa­li­tés, dont Barns­tonOuest et Saint-Ma­lo, dont la halte rou­tière fait bien des ja­loux, ont aus­si vu un nombre de vi­si­teurs à la hausse cet été. «Les gens veulent voir un vil­lage ty­pique de notre ré­gion. Ils aiment bien faire ce genre de dé­cou­vertes», fait sa­voir l’agente de dé­ve­lop­pe­ment tou­ris­tique de la Val­lée.

Après une an­née aus­si ex­cep­tion­nelle, que pour­rait- on faire pour amé­lio­rer l’ex­pé­rience? «Le simple fait de dé­ve­lop­per le ré­flexe de ré­fé­rer les gens à une autre ac­ti­vi­té pour­rait tout chan­ger. On pour­rait ain­si gar­der notre monde en­core plus long­temps dans notre ré­gion», conclut Mme Sage.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.