Une phar­ma­cienne met sa tête à prix

Le Progres de Coaticook - - Actualités - VINCENT CLICHE vcliche@le­progres.net

IM­PLI­CA­TION. La phar­ma­cienne Jo­hanne Dro­let met­tra sa tête à prix à l’oc­ca­sion du rase-co­co du Re­lais pour la vie de Coa­ti­cook, en juin pro­chain.

Il faut re­mon­ter au lan­ce­ment de l’évé­ne­ment l’au­tomne der­nier pour ex­pli­quer cette par­ti­ci­pa­tion. « La per­sonne res­pon­sable des coupes de che­veux [ la coif­feuse Jo­sée Thi­bault] avait lan­cé un dé­fi aux gens dans la salle. Même si ce n’est pas quelque chose au­quel j’avais pen­sé au­pa­ra­vant, je me suis sen­tie in­ter­pel­lée et j’ai le­vé la main. Di­sons que Jo­sée est convain­cante et per­sua­sive » , ri­gole la pro­prié­taire de la ban­nière Uni­prix à Coa­ti­cook.

Avec plus d’une ving­taine d’an­nées d’ex­pé­rience en phar­ma­co­lo­gie, Mme Dro­let dit cô­toyer des gens aux prises avec le can­cer qua­si au quo­ti­dien. « Je les voie com­battre leur ma­la­die et je trouve que de­puis quelque temps, ils sont aus­si de plus en plus jeunes, sou­ligne-t- elle. Par mon tra­vail, ils savent que je suis là pour eux, mais je vou­lais pas­ser un autre mes­sage du sens qu’il est im­por­tant d’amas­ser des sous, ques­tion de sup­por­ter la re­cherche et d’ai­der en­core plus de pa­tients. »

La phar­ma­cienne dit ne pas s’être fixée un ob­jec­tif fi­nan­cier. Chose cer­taine, elle or­ga­ni­se­ra des ac­ti­vi­tés afin d’amas­ser le plus d’ar­gent pos­sible.

UN DÉ­FI À SES COL­LÈGUES… ET À LA « COM­PÉ­TI­TION »

La force est dans le nombre, di­ront cer­tains. Voi­là pour­quoi Jo­hanne Dro­let a lan­cé le dé­fi à son équipe de se joindre à elle lors du rase-co­co du Re­lais pour la vie. « Ça se­rait l’fun éga­le­ment de voir quel­qu’un de cha­cune des trois phar­ma­cies de Coa­ti­cook, men­tionne-t- elle. On pour­rait dé­mon­trer aux gens qu’on est ca­pable de tra­vailler pour un ob­jec­tif com­mun, ce­lui de la san­té. On le fait aus­si pour d’autres causes, mais peut-être plus en re­trait. »

Fi­dèle au Re­lais pour la vie de Coa­ti­cook, Mme Dro­let a as­sis­té à l’évé­ne­ment à de nom­breuses re­prises. C’est tou­te­fois la par­ti­ci­pa­tion de son fils aî­né à l’évé­ne­ment l’an der­nier qui l’a in­ci­tée à en faire da­van­tage. « S’il a trou­vé le temps et l’éner­gie de le faire, je suis ca­pable éga­le­ment. Ça m’a mo­ti­vé à m’im­pli­quer un peu plus per­son­nel­le­ment », conclut la phar­ma­cienne.

(Pho­to Le Pro­grès de Coa­ti­cook – Vincent Cliche)

Si les femmes sont peut-être plus at­ta­chées à leur che­ve­lure, ce­la n’a pas em­pê­ché la phar­ma­cienne Jo­hanne Dro­let de par­ti­ci­per au rase-co­co du Re­lais pour la vie de Coa­ti­cook.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.