Plein air Coa­ti­cook dé­croche des re­cords de po­pu­la­ri­té

Le Progres de Coaticook - - Sports - VINCENT CLICHE vcliche@le­progres.net

SKI DE FOND. Les sen­tiers de ski de fond et de ra­quette de Plein air Coa­ti­cook sont de plus en plus pri­sés des ama­teurs de sports de glisse.

Cette an­née, se­lon les prévisions, l’or­ga­nisme dé­pas­se­ra les 100 membres ac­tifs, un re­cord de po­pu­la­ri­té. Les condi­tions des der­nières se­maines ont bien évi­dem­ment ai­dé la cause. « On est bien évi­dem­ment sa­tis­fait de notre dé­but de sai­son, ra­conte le pré­sident de Plein air Coa­ti­cook, Luc La­rouche. Au cours de la der­nière an­née, nous avons fait beau­coup de tra­vail sur nos pistes. On s’est pro­cu­ré une deuxième mo­to­neige afin de faire de nou­veaux tra­cés. »

Pré­sen­te­ment, Plein air Coa­ti­cook compte tout près d’une tren­taine de ki­lo­mètres de sen­tiers de ski de fond, en plus de 12 ki­lo­mètres de pistes dé­diés à la pra­tique de la ra­quette.

Mal­gré le re­doux des der­niers jours, les condi­tions des pistes n’ont pas em­pi­rées. « On a la chance d’être un peu plus en hau­teur, ra­conte M. La­rouche. Par­fois, il peut pleu­voir au centre-ville et ici il nei­ge­ra. »

Une aven­ture en plein air dans ces sen­tiers, c’est un peu comme un dé­pay­se­ment, croit le pré­sident de l’or­ga­nisme. « C’est un brin rus­tique, dé­crit-il. On a de nom­breuses es­sences [d’arbres] et, par­fois, elles font un dôme et on se re­trouve sous les branches. C’est de toute beau­té. »

« On a éga­le­ment la chance d’avoir de très bons par­te­naires, qui nous cèdent les droits de pas­sages sur leur ter­rain. Il y en a même qui les amé­nage », pour­suit Luc La­rouche.

L’an pro­chain, on songe amé­na­ger des pistes pour les adeptes du pas de pa­tin, ce qui né­ces­si­te­rait des pistes un peu plus larges.

UN TRÈS BON DÉ­BUT DE SAI­SON À EAST HEREFORD

Pion­nier du ski de mon­tagne dans la ré­gion, l’or­ga­nisme Cir­cuits Fron­tières connaît lui aus­si un « très bon dé­but de sai­son », aux yeux de ceux qui s’oc­cupent des sen­tiers. Le re­doux des der­niers jours a bien évi­dem­ment cal­mé l’ar­deur des skieurs, mais ils sont de plus en plus nom­breux à dé­va­ler les pentes na­tu­relles du mont Hereford. En ef­fet, ils sont main­te­nant 45 à dé­te­nir une passe de sai­son, alors qu’ils n’étaient qu’une quin­zaine l’an der­nier. « Les gens viennent d’aus­si loin que de Mon­tréal pour se sen­tir dé­pay­sés dans nos sen­tiers », ra­conte l’un des ad­mi­nis­tra­teurs de l’or­ga­nisme, Fran­cis Har­vey.

À sa troi­sième an­née d’opé­ra­tions, le vo­let ski de mon­tagne de Cir­cuits Fron­tières gagne en po­pu­la­ri­té. « Le bouche à oreille fonc­tionne énor­mé­ment, ra­conte M. Har­vey. Les gens sont prêts à faire beau­coup de route pour avoir l’im­pres­sion d’être per­du dans la na­ture et pour évi­ter une cer­taine am­biance de centre de ski. »

Cette an­née, quelque 2500 $ ont été in­ves­tis afin de rendre en­core plus sé­cu­ri­taires les pistes.

Il reste en­core quelques mois à la sai­son hi­ver­nale et les ad­mi­nis­tra­teurs sont confiants de voir leurs sen­tiers être rem­plis d’ama­teurs de sports de glisse. Il est pos­sible de se pro­cu­rer une passe jour­na­lière pour cette ac­ti­vi­té via le cir­cuits­fron­tieres.com.

(Pho­to gra­cieu­se­té)

Plein air Coa­ti­cook s’oc­cupe de plu­sieurs ki­lo­mètres de sen­tiers de ski de fond dans la ré­gion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.